Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nouvelle Xbox : Microsoft joue gros dans le jeu vidéo

L’éditeur de Redmond dévoile ce mardi 21 mai la prochaine génération de sa console de jeux Xbox. Un évènement censé relancer ses ventes et l’installer au centre du divertissement domestique. Mais face aux bouleversements des usages, les défis à relever sont immenses.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nouvelle Xbox : Microsoft joue gros dans le jeu vidéo
Nouvelle Xbox : Microsoft joue gros dans le jeu vidéo © Auxo.co.kr - Flickr - C.C

C’est un moment important pour Microsoft. Après Nintendo puis Sony, le géant mondial du logiciel dévoile ce mardi 21 mai 2013, sur son campus à Redmond, aux Etats-Unis, sa prochaine génération de console de jeux Xbox. Les enjeux sont énormes. Microsoft joue sa place dans le divertissement domestique de demain, face à Sony et Nintendo, ses deux concurrents dans les consoles de jeux, mais aussi à Apple et Google.

Pour l’éditeur de Redmond, la priorité des priorités est de relancer ses ventes. Pas simple. Selon le cabinet IDC, le marché des consoles de salon a chuté de 50,6 millions d’unités en 2010 à 44 millions en 2011 puis à 34 millions en 2012. Pour sa part, Microsoft, après avoir enregistré un bond de ses ventes de 23% en 2011, a encaissé un recul de 32% en 2012 à 10,1 millions d’unités. Ce qui lui vaut d’être détrôné par Sony de sa place de numéro deux des ventes de consoles depuis le lancement (77 millions Xbox 360), derrière Nintendo (100 millions de Wii). Selon NPD, le marché mondial des consoles de salon, jeux vidéo et accessoires a plongé de 22% en 2012 à 13,3 milliards de dollars.

Fin de cycle

IDC met ce déclin sur le compte de fin de cycle des consoles des jeux actuelles. Avec le lancement de nouvelle génération de consoles, il s’attend au redémarrage du marché et prévoit la montée des ventes à 37,4 millions d’unités en 2013 puis 44,6 millions en 2014. Selon le cabinet américain, les ventes pourraient même retrouver en 2015 leur niveau de 2010 et franchir la barre des 50 millions d’unités.

Tout le monde ne partage pas cet optimisme. C’est le cas du reporter américain Mark Hackman. Dans un article publié sur le site Readwrite, il annonce tout bonnement la mort des consoles de jeux, au profit des PC, Mac et surtout smartphones. Pour soutenir sa prédiction, il s’appuie sur une étude réalisée par GDC en avril 2013 auprès de 2500 développeurs de jeux video. La conclusion est pour le moins inquiétante : 58% ont choisi de développer leurs prochains jeux à destination des mobiles, alors qu’ils étaient 38% à l’avoir fait pour les derniers jeux qu’ils avaient créés. Seulement 11% d’entre eux prévoient le développement de leur prochain jeu pour les prochaines consoles PlayStation de Sony ou Xbox de Microsoft. Or sans jeux, la console perd tout intérêt pour l’acheteur. Certes, Microsoft, comme Sony et Nintendo, édite des jeux. Mais il ne peut, tout seul, maintenir un écosystème viable.

Un écosystème alternatif à l’AppStore

L’expérience de Nintendo, le premier à avoir dégainé sa nouveauté en commercialisant, fin 2012, sa nouvelle console Wii U, a de quoi l’inquiéter. Au 31 mars 2013, les ventes n’ont atteint que 3,5 millions d’unités et, sur l’exercice fiscal 2013 - 2014, le groupe japonais ne prévoit d’en écouler que 9 millions. A comparer aux 17 millions de Wii vendues en 2010 et 10,3 millions en 2011. Des mauvais résultats qui vont contraindre Nintendo à baisser le prix, accentuant la pression sur Sony et Microsoft, qui seront ainsi contraints de revoir leur prix d’introduction et lorgner sur leurs marges.

Le groupe dirigé par Steve Ballmer joue gros. Il a fait de sa console de jeux le pivot de sa stratégie de développement sur le marché du divertissement domestique, avec l’espoir de constituer un écosystème alternatif à l’AppStore d’Apple et au Google Play de Google. Son objectif est de faire de la Xbox le centre d’accès au contenu de divertissement à la maison, contenu qui peut être ensuite consommé sur d’autres terminaux comme le PC, la tablette ou le smartphone. C’est le sens de la technologie SmartGlass, qu’il a dévoilée l’été dernier. Elle est censée relier tous les terminaux domestiques (de préférence sous Windows) à la Xbox.

Sur l’exercice fiscal 2012 clos le 30 juin, l’activité de loisirs axée sur la Xbox a rapporté à Microsoft 9,6 milliards de dollars sur un chiffre d’affaires total de 73,7 milliards. Avec des marges beaucoup plus faibles que dans les activités Windows ou Office.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale