Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[NRF 2018] Avec ses écrans intelligents, Mystor-e transpose l’expérience e-commerce en boutique

Apporter l’expérience e-commerce au sein des magasins physiques. Pas si simple pour les distributeurs. La start-up Mystor-e a la solution. C’est qu’elle est venue présenter à New York, sur l’espace Innovation Lab du NRF Retails’Big Show 2018.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec ses écrans intelligents, Mystor-e transpose l’expérience e-commerce en boutique
[NRF 2018] Avec ses écrans intelligents, Mystor-e transpose l’expérience e-commerce en boutique © Mystor-e

Recommander le bon produit, à la bonne personne, au bon moment… Si le principe est désormais largement utilisé par les e-commerçants, son application est plus compliquée dans les magasins physiques. "Aujourd’hui, les retailers disposent de tout un tas de données sur les comportements d’achats. Ils l’utilisent sur leurs sites e-commerce mais rien n’est fait en magasin. C’est un vrai manque à gagner", déclare Idan Sergi, co-fondateur de Mystor-e, à L’Usine Digitale lors du NRF Retails’Big Show 2018 à New York. "Or, aux Etats-Unis, 85% des personnes qui entrent dans un magasin ressortent sans rien avoir acheté".
 

Des écrans intelligents au cœur des rayons

Installés au coeur des rayons, les écrans affichent un contenu personnalisé en fonction du profil du client

 

Avec sa solution mixant intelligence artificielle et analyse prédictive, Mystor-e compte bien faire la différence. La start-up développe des écrans digitaux à l’intérieur des magasins, directement sur les étagères ou au cœur des rayons. Dotés d’une caméra, ces écrans sont capables de reconnaître le sexe, l’âge et le style du client qui passe devant. Les algorithmes font ensuite leur travail pour proposer les produits susceptibles de lui correspondre.

"Nous analysons toutes les datas des distributeurs et cela calcule quel produit a la plus forte probabilité d’être acheté en fonction de la personne, de la saison et des produits disponibles", explique Idan Sergi. Ces produits s’affichent ensuite sur l’écran, ainsi que leur emplacement dans le magasin.

Côté back-office, la solution intègre le système de management du magasin (catalogue, état des stocks, tarifs, historique des ventes…). Toutes les données sont restituées en temps réel sur un tableau de bord pour le retailer.  "Nous apportons de l’intelligence artificielle les magasins brick and mortar", résume Idan Sergi.


Augmenter le taux de conversion dans les boutiques

Mystor-e intègre les solutions de gestion du magasin (catalogue, tarifs...)

 

Sur son stand, Mystor-e présentait une application dans une boutique de vêtement. Mais la start-up ne s’arrête pas au secteur de la mode. La solution est d’ailleurs actuellement en test aux Etats-Unis chez Value City Furniture, une enseigne de meuble appartenant à SB Capital Group, qui détient aussi American Eagle Outfitter. Elle a également décroché un contrat avec deux clients en Israël, dont un dans l’univers de la joaillerie.

Créée en Israël en 2016, la start-up a mis plus d’un an avant de développer sa solution. "Nous avons lancé le produit il y a seulement quatre mois", indique Idan Sergi. Trop tôt donc, selon lui, pour avoir un retour pertinent sur les chiffres. Sur le pilote, en AB testing, il indique toutefois que la solution a permis de générer une progression du taux de conversion de + 15 %. "Et avec le machine learning, plus de magasins utiliseront la solution et plus elle sera intelligente", assure Idan Sergi.

Concernant le business model, la start-up propose sa solution en mode Saas (Software as a service) avec un abonnement de l’ordre de 1000 dollars par mois pour 10 à 15 écrans. 

 

L'ensemble des données est analysé et restitué sous forme de dashboard

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media