Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[NRF 2020] Intermarché partage ses données produits MDD avec une quinzaine d'applications conso

Intermarché annonce ce jeudi 17 janvier rejoindre le programme "Transparence conso" lancé par Alkemics. Il devient ainsi le premier distributeur alimentaire à partager la totalité des informations sur ses produits à marques de distributeur avec une quinzaine d’applications, dont Yuka et ScanUp. Nicolas Paepegaey, Digital & Transformation Officer chez Intermarché, a détaillé pour nous cette annonce lors d'une rencontre à l’occasion de la NRF 2020, qui s'est achevée le 14 janvier.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intermarché partage ses données produits MDD avec une quinzaine d'applications conso
[NRF 2020] Intermarché partage ses données produits MDD avec une quinzaine d'applications conso © Alkemics

Intermarché poursuit sa démarche de transparence de l’information vis-à-vis des consommateurs. L’enseigne du groupement des Mousquetaires a annoncé ce jeudi 17 janvier qu'elle va rendre disponible les données produits de 6000 références de marque distributeur ("Pâturages", "Monique Ranou", "Chabrior", "Paquito", "Capitaine Cook"…) sur une quinzaine d’applications mobiles dédiées à la consommation.

 

Parmi elles, la célèbre Yuka, mais aussi ScanUp, Allergobox, Uzer, Save eat, Spoonimix… "C’est une nouvelle étape après notre plan de changement de 900 recettes d’ici 2021, explique Nicolas Paepegaey, Digital & Transformation Officer chez Intermarché, rencontré à l’occasion de la NRF 2020. Cela nous paraissait logique d’exposer la composition de nos produits". 

 

Automatiser le partage d'infos entre les applications conso et les industriels

C’est la société française Alkemics qui fait le lien entre les données produits de l’enseigne et les applications. Editeur d’une plate-forme collaborative qui aide marques, distributeurs et solutions métier à digitaliser, collecter et partager l’ensemble de leurs données produit, elle a lancé au printemps dernier le premier hub de partage dédié à la transparence des produits alimentaires et cosmétiques.

 

Ouvert à toutes les applications consommation qui souhaitent s'y connecter,  ce programme, baptisé "Transparence Conso", a pour objectif de faciliter le partage d'informations entre ces dernières et les industriels, qui peuvent désormais partager l'ensemble de leur catalogue et les informations publiques inscrites sur les produits (composition, informations nutritionnelles, allergènes, etc.) à toutes ces applications partenaires.

 

Concrètement, les équipes d’Intermarché intègrent les données sur la plate-forme, comme le ferait un industriel. Celles-ci sont alors accessibles aux applications – et pas aux distributeurs concurrents qui utilisent la plate-forme. La chaîne de données est automatisée, et le flux est mis à jour sur les différentes applications en cas de modification de la recette, améliorant alors son score. Au-delà de l’automatisation de tâches fastidieuses et chronophages pour les équipes, la solution permet également d'assurer un niveau de fiabilité plus élevé.

 

Rendre les petits producteurs plus visibles

La plate-forme sera également ouverte à tous les producteurs locaux et régionaux partenaires d’Intermarché, pour leur permettre de collaborer avec l’ensemble des points de vente en partageant tous leurs catalogues Produits avec l’enseigne. "Cela leur permet de faire partie intégrante de la transformation digitale, qui n’est pas réservée aux grandes marques"¸ poursuit Nicolas Paepegaey. Plus de visibilité donc pour les petits producteurs, qui doivent "eux aussi jouer la partie de la transformation numérique", ajoute-t-il. Dans les applications très concrètes de cette ouverture : permettre aux producteurs locaux d’être proposés sur tous les canaux de vente de l’enseigne, y compris sur les sites e-commerce pour les 1 400 Drives – sur un total de 1800 points de vente. Pour le réseau de magasins adhérents, cela permet par ailleurs de centraliser les données.

 

A  noter qu’Intermarché, qui n’a rejoint la plate-forme Alkemics qu’à la fin de l’année dernière, devient ainsi la première enseigne à ouvrir les données de ses MDD. Le Franco-Score, étiquetage permettant de connaître la teneur de matières premières françaises dans les produits bruts et transformés, et lancé récemment, est intégré et affiché sur la plate-forme Alkemics.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media