Numspot : l'offre "cloud de confiance" sera opérationnelle dès mi-2023

Dans un entretien avec L’Usine Digitale, le directeur de la stratégie chez Dassault Systèmes, Sébastien Massart, est revenu sur le déploiement de la prochaine offre de "cloud de confiance" 100 % française et de ses ambitions, européennes notamment.

Partager
Numspot : l'offre

Les choses vont vite pour Numspot, la future offre de "cloud de confiance", portée par Docapost, branche numérique du Groupe La Poste, en partenariat avec Dassault Systèmes, Bouygues Telecom and la Banque des Territoires. “L’entreprise est en cours de création”, a indiqué Sébastien Massart, directeur de la stratégie chez Dassault Systèmes, une semaine après l’annonce de cette nouvelle alliance.

Ce nouveau “cloud de confiance” devrait ainsi être opérationnel dès la mi-2023. “On part déjà d’un socle SecNumCloud existant. L’infrastructure est déjà là, il s’agit maintenant de constituer la société et l’équipe qui va commercialiser ces offres-là”, a-t-il expliqué à L’Usine Digitale, alors que Dassault Système met à disposition sa filiale cloud, Outscale, déjà qualifiée par l’Anssi.

Le gendarme français de la cybersécurité prévoit en effet qu’une “prestation de services d’informatique en nuage qualifiée peut être associée à la réalisation d’autres prestations complémentaires (développement, intégration de produits de sécurité, etc.) sans perdre le bénéfice de la qualification”.

Muscler l’écosystème

L’ambition de Numspot est de “muscler un écosystème français et européen qui a énormément de potentiel scientifique, technologique, pour le faire passer à l’échelle industrielle” afin de “transformer les administrations”, a souligné Sébastien Massart.

Pour ce faire, le consortium français pourra compter sur le fait que ses membres “se connaissent bien” et constituent une “passerelle entre une puissance industrielle qui vient du privé et une compréhension intime des organisations publiques", a-t-il ajouté. Numspot pourra également se reposer sur les engagements de chacun de ses acteurs, notamment sur le plan environnemental.

La Poste, par sa filière Docapost, embarquera par ailleurs son expertise en matière d’identité numérique et sa capacité à la faire entrer “dans des usages quotidiens, massifs et de confiance”, a précisé le directeur de la stratégie de Dassault Systèmes.

Une ambition européenne

S’il reconnaît que ce nouveau projet s’inscrit dans un “paysage concurrentiel”, avec les annonces de partenariats franco-américains qui ne devraient, quant à eux, qu’être opérationnels en 2024, Sébastien Massart mise plutôt sur les avantages différenciants que Numspot compte proposer.

Et cette stratégie pourrait bien être la bonne, alors que Numspot a généré “des marques d’intérêt extrêmement fortes” depuis son annonce, selon lui. “À ce stade, il n’y a pas de réelle compétition”, a-t-il souligné néanmoins, alors que les “clouds de confiance” franco-américains sont loin d’avoir obtenu le fameux sésame de l’Anssi, ce qui pourrait s’avérer plus complexe que prévu.

L’ambition de Numspot est également européenne. “On commence par la France, car c’est le marché le plus accessible”, mais “on va développer le marché en Europe”, a déclaré M. Massart. Quant à la possibilité de s’associer avec des acteurs locaux : “c’est une question ouverte”, a-t-il précisé, tout en soulignant la dimension européenne des acteurs déjà à l’initiative de cette nouvelle offre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS