Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nvidia lance un simulateur hyper réaliste pour mieux entraîner les robots

Nvidia veut combiner son expertise historique dans la simulation des environnements physiques et ses ambitions en matière d'intelligence artificielle pour changer la façon dont sont entraînés les robots. L'entreprise vient d'annoncer pour ce faire une nouvelle version de sa plate-forme Isaac, qui permet de créer une application robotique, puis d'entraîner et de tester le robot virtuellement avant de le déployer dans le monde réel.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nvidia lance un simulateur hyper réaliste pour mieux entraîner les robots
Nvidia lance un simulateur hyper réaliste pour mieux entraîner les robots © Nvidia

Nvidia a annoncé le 27 mars 2018 une nouvelle version de sa plate-forme robotique Isaac, qui permet d'entraîner des robots dans un environnement virtuel. Il est désormais possible de créer des applications robotiques directement depuis Isaac à travers un nouveau kit de développement logiciel (SDK). L'entreprise met en avant la simplicité d'utilisation de son framework, qui permet de gérer les transferts de données au sein du robot et de facilement modifier son architecture en ajoutant ou retirant divers capteurs ou actuateurs, le tout en temps réel.

 

 

Le SDK inclut également Isaac Sim, un simulateur d'environnement plus poussé que l'ancien Isaac Lab. Nous avons pu en faire l'essai lors d'une démonstration à la conférence GTC 2018 de San Jose. Il nous a fallu créer un bretzel en contrôlant un robot industriel, un exercice beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît à cause des mouvements limités du robot et du fait que la pâte, en plus d'être un corps souple, peut rester collée aux pinces. Nvidia met en avant cette capacité à simuler des scénarios ultra-réalistes comme étant l'atout clé d'Isaac.

 

L'entreprise déclare qu'il est possible d'entraîner un robot en seulement quelques minutes avec ce système. Une fois que le robot virtuel est correctement entraîné et testé, il peut être transféré au robot physique. Evidemment, cela implique que le robot soit équipé d'un processeur embarqué Jetson. Un premier robot entraîné sur cette plate-forme, baptisé Carter, a été présenté lors de la conférence (voir l'illustration de cet article). Ses plans seront publiés en open source sur GitHub "plus tard cette année".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale