Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nvidia présente la puce Drive Thor pour les véhicules autonomes et connectés

Avec Drive Thor, Nvidia dévoile un System-on-a-Chip pensée pour gérer l'ensemble des fonctionnalités intelligentes du véhicule. Que ce soit les fonctionnalités de conduite autonome ou le système d'info-divertissement, la Drive Thor peut tout alimenter.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nvidia présente la puce Drive Thor pour les véhicules autonomes et connectés
Zeekr est le premier constructeur à embarquer la plateforme Nvidia Drive Thor dans ses véhicules. © Zeekr

Systèmes d'info-divertissement, conduite autonome, système avancé d'aide à la conduite (ADAS)… A l'occasion de sa conférence GTC, Nvidia dévoile le mardi 20 septembre 2022 un nouveau System-on-a-Chip (SoC) pensé pour tout gérer dans le véhicule. Baptisé Drive Thor, cet "ordinateur centralisé" peut répondre à tous les besoins d'un véhicule avec une plateforme miniaturisée. Drive Thor est le remplaçant d'Orin, qui était embarqué sur la plateforme Drive AGX Orin.
 

2000 téraflops

La nouvelle plateforme intègre un CPU Grace et un GPU Hopperde nouvelle génération. Elle affiche une puissance de calcul de 2000 téraflops. Drive Thor comprend par ailleurs un "transformer engine", un composant qui traite les données vidéo comme une image de perception unique, ce qui permet à la plateforme de calcul de traiter plus de données au cours du temps.

Avec Drive Thor, l'objectif est de traiter au même endroit les fonctions intelligentes des véhicules : la conduite autonome et les fonctionnalités avancées d'aide à la conduite, le stationnement, la surveillance du conducteur, le système d'info-divertissement, le tableau de bord, le système de divertissement pour les passagers à l'arrière du véhicule.

"Souvent différentes unités de calculs sont positionnées dans le véhicule, en 2025 [la date de commercialisation de Drive Thor, Ndlr] un seul système permettra de regrouper et gérer toutes les fonctionnalités du véhicule", ajoute Danny Shapiro, VP Automotive chez Nvidia. A noter que Drive Thor peut séparer et isoler les fonctionnalités d'info-divertissement et de conduite autonome, ce qui permet de ne jamais interrompre certaines fonctionnalités critiques.
 

La nouvelle plateforme Nvidia Drive Thor.

Commercialisation en 2025

Nvidia assure que le système est plus efficace en matière de consommation d'énergie et surtout que son coût global est inférieur à une approche distribuée. En règle générale, des dizaines d'unités de commande électriques sont réparties dans un véhicule pour alimenter individuellement les fonctions. Avec Drive Thor, les fabricants peuvent regrouper de nombreuses fonctionnalités sur un seul SoC. Cela simplifie la conception des véhicules et diminue leur coût et leur poids.

Zeekr est le premier client annoncé officiellement qui va embarquer le système dans ses véhicules dès 2025. D'autres constructeurs seraient intéressés, mais aucun nom n'est donné. Nvidia rassure les clients potentiels en précisant que ceux utilisant Drive Orin pourront facilement adapter ce qu'ils développent pour l'utiliser avec Drive Thor.

La puce peut être configurée de différentes façons selon les besoins du constructeur : il est possible de consacrer l'ensemble de puissance de calcul à la conduite autonome ou d'utiliser une partie pour l'intelligence artificielle, une autre pour l'info-divertissement et une dernière pour assister le conducteur. Il est également possible de connecter deux plateformes Drive Thor pour avoir un système encore plus puissant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.