Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nvidia présente Safety Force Field, un modèle mathématique anti-collision pour les véhicules autonomes

Nvidia renforce son système de conduite autonome avec Safety Force Field, un modèle mathématique conçu pour que le véhicule ne se retrouve jamais dans une situation pouvant mener à une collision. Ce système est redondant et découplé des autres fonctions de conduite autonome et vient s'ajouter comme une caution de sécurité supplémentaire.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nvidia présente Safety Force Field, un modèle mathématique anti-collision pour les véhicules autonomes
Nvidia présente Safety Force Field, un modèle mathématique anti-collision pour les véhicules autonomes © Nvidia

Nvidia a présenté les progrès effectués sur sa plate-forme de conduite autonome Drive le 18 mars, durant sa conférence GTC 2019. La grande nouveauté se nomme "Safety Force Field" (SFF), un modèle mathématique conçu pour maximiser la sécurité et le confort de conduite. Il s’agit très clairement d’une réponse à l’initiative similaire mise en œuvre par Intel Mobileye en 2018, baptisée Responsibility-Sensitive Safety (RSS).

 

Prévoir les situations dangereuses pour mieux les éviter

Concrètement, le système analyse l’environnement routier à partir des données des capteurs du véhicule et prédit son évolution. Il détermine ensuite une série d’actions qui garantissent la sécurité du conducteur, de ses passagers et (autant que faire se peut) des autres usagers.

 

Le système fait en sorte que le véhicule ne soit jamais en position de créer une situation dangereuse ou d’en faire empirer une provoquée par un autre véhicule. Il prend notamment en compte les contraintes liées au freinage et à la conduite de manière à éviter toute anomalie.

 

La diversification des méthodes comme gage de sécurité

Safety Force Field est présenté comme un moyen de "retirer l’erreur humaine de l’équation", le facteur humain étant la cause de 94% des accidents de la route aux Etats-Unis d’après les chiffres de la National Highway Traffic Safety Administration.

 

Il agit également comme une caution de sécurité par rapport au système de conduite autonome plus général. En effet, ce dernier se base sur un entraînement par de l’analyse statistique et des probabilités tandis que SFF suit un modèle mathématique sans incertitude, qui (d’après Nvidia) garantit l’impossibilité d’une collision. L’utilisation de systèmes redondants basés sur différentes approches est primordiale pour minimiser les risques.

 

Nvidia le présente par ailleurs comme une plate-forme ouverte, qui peut être combinée avec n’importe quel autre software. Safety Force Field a été validé à l’aide de données issues de situation de conduite réelle et via simulation numérique pour les scénarios trop dangereux pour être recréés sur la route.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale