Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

O'clock lève 4 millions d'euros pour ses outils de formation aux métiers du numérique

Levée de fonds La start-up française O'clock lève 4 millions d'euros pour étoffer son offre de formation aux métiers du numérique à distance. Elle n'avait pas attendu la pandémie de Covid-19 pour proposer une offre en ligne : elle propose depuis son lancement en 2016 des formations en "téléprésentiel". Ce format permet de suivre les cours à distance dans des conditions proches de l'apprentissage classique car un formateur est présent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

O'clock lève 4 millions d'euros pour ses outils de formation aux métiers du numérique
O'clock lève 4 millions d'euros pour ses outils de formation aux métiers du numérique © Glenn Carstens-Peters/Unsplash

O'clock, start-up spécialisée dans la formation aux métiers du numérique en "téléprésentiel", lève 4 millions d'euros. Le téléprésentiel est un format permet de suivre des cours à distance en temps réel dans des conditions proches de l'apprentissage dit "présentiel". La levée de fonds, annoncée mardi 19 octobre 2021, a été menée auprès de Ring Mission, VC impact de Ring Capital, et Educapital.

Sa propre application de classes virtuelles
Fondée en 2016, O'clock s'est dès le début positionnée sur des formations aux métiers du numérique, que ce soit pour le retour à l'emploi ou la reconversion professionnelle. Ces formations en ligne, qui vont de quelques jours à deux ans, sont accompagnées et "tutorées" en temps réel. Elles ne nécessitent pas de prérequis académiques, O'clock affirme vouloir démocratiser les compétences numériques et rendre ces formations accessibles au plus grand nombre.

La start-up a développé sa propre application de classes virtuelles, baptisée Slippers. L'interface est personnalisable, les flux de communication sont optimisés pour fluidifier les échanges même avec une simple connexion ADSL, et il est possible d'avoir des sous-titrages ou un interprète en langue des signes.

Recruter des formateurs et étoffer son offre
O'clock assure former 1000 personnes par an et met en avant son taux d'abandon de seulement 3%. La jeune pousse pense que son activité va augmenter de 40% par an sur les quatre prochaines années, notamment boostée par la crise liée au Covid-19 et l'expansion du secteur numérique. "On estime d’ici à 2022 que 180 000 offres seront à pourvoir dans le secteur numérique selon France Stratégie, garantissant un taux d’employabilité optimum pour les futurs diplômés O’clock", explique Dario Spagnolo, CEO et cofondateur d'O’clock.

Avec cette première levée de fonds, la start-up veut recruter plus de formateurs pour répondre à la demande. Plus globalement, le but est de recruter plus de 100 personnes au cours des 12 prochains mois que ce soient des formateurs, data analysts, experts en cybersécurité, managers, profils administratifs, etc. "Cette nouvelle étape va nous permettre d’offrir encore plus de formations adaptées aux besoins de nos apprenants et répondre à la demande accrue de recrutement des entreprises", ajoute Dario Spagnolo. La jeune pousse entend notamment développer son offre de formations courtes destinées aux entreprises pour leurs salariés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.