Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oberthur Technologies officialise son retour en Bourse fin 2015

[ACTUALISE] Alors que le premier ministre sud-coréen visitait le siège social d'Oberthur Technologies ce 18 septembre, le spécialiste de la sécurisation des terminaux mobiles et des systèmes de paiement annonce son prochain retour à la bourse de Paris.
mis à jour le 20 octobre 2015 à 11H07
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oberthur Technologies officialise son retour en Bourse fin 2015
Le 18 septembre, Didier Lamouche présente son entreprise au premier ministre coréen, à son siège social de Colombes. © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Actualisation du 20 octobre : Oberthur confirme officiellement son retour en bourse avant la fin de l'année : la première étape est franchie avec le dépôt de son document de base auprès de l'AMF. L'entreprise n'a pas précisé le montant qu'elle souhait lever. Des précisions devraient être apportées dans les 15 jours.

Quelques jours après Showroomprivé.com, c'est une autre société française qui annonce son entrée prochaine à la bourse de Paris. Ou plutôt son retour. Oberthur avait en effet été retiré de la cote en 2008. Puis la société avait été séparée en deux en 2011: les activités d'impression placées dans l'entité "Oberthur Fiduciaire", le pôle sécurité des documents d'identité, du paiement et des terminaux connectés gardant le nom "Oberthur Technologies" ou OT. C'est cette société, numéro 2 mondial de la fourniture de cartes de paiement à puce (derrière un autre français, Gemalto) dont le chiffre d'affaires devrait dépasser 1 milliard d'euros en 2015, qui prépare son IPO.

 

Quand est prévu ce retour en Bourse ? "Normalement avant la fin de l'année si les conditions de marché sont favorables", précise son PDG Didier Lamouche. "Mais rien n'est pressé". Le patron doit commencer ses roadshows et prendre le pouls du marché la semaine prochaine. D'ici là, il refuse de s'avancer sur une valorisation de l'entreprise.

 

priorités aux paiements mobiles et aux objets connectés

"Notre objectif, à travers cette opération, est clair : trouver de nouveaux moyens de financement pour accélérer le développement de l'entreprise. Nous sommes dans une dynamique positive depuis 2-3 ans : on gagne des parts de marché dans tous les secteurs", explique-t-il. Notamment dans le domaine du paiement : l'entreprise profite à plein de la transition de la carte magnétique vers la carte à puce aux Etats-Unis. Soit 1,3 milliard de cartes à remplacer.

 

Oberthur veut également accompagner le virage du paiement mobile : il est notamment partenaire de Samsung pour le déploiement de sa solution Pay en Europe. OT fournit des éléments de sécurité embarqués NFC "Pearl" pour les smartphones S6 et S6 Edge et la plate-forme d’activation et de gestion des paiements électroniques. La société joue les intermédiaires entre Samsung, les sociétés comme Visa et Mastercard et les banques. "Nous sommes en discussions avec une dizaine de banques européennes", révèle Didier Lamouche. OT pourrait fournir le même type de solutions de bout en bout à d'autres fabricants de smartphones du marché, ajoute le PDG. Elle développe aussi une solution innovante, de type Square, permettant de transformer un téléphone mobile en terminal de paiement pour les commerçants.

 

Une expérience réplicable sur n'importe quel type d'objet connecté. "On peut imaginer des systèmes semblables dans les voitures, les box de télévision ou des bracelets et des montres connectés", précise Didier Lamouche. L'internet des objets est évidemment la grande priorité d'OT pour les prochaines années.

 

Oberthur Technologies en Corée, encore
C'est un signal fort : le premier ministre sud-coréen Hwang Kyo-ahn s'est rendu dans les locaux d'Oberthur Technologies (OT) à Colombes ce 18 septembre, juste avant de rencontrer François Hollande. Preuve que les liens entre la société française et la Corée du sud sont forts. OT a d'ailleurs inauguré son dernier centre de R&D à Séoul avant l'été. "Une dizaine de personnes y travailleront fin 2015, et cela devrait doubler voire quadrupler dans les années à venir, précise le PDG Didier Lamouche. C'est important d'être au plus près des grandes sociétés innovantes du pays, comme Samsung et LG". OT espère vendre au pays ses cartes d'identité de nouvelle génération, dotées de photoscouleurs gravées au laser. Et aussi séduire les banques avec ses cartes bancaires équipées d'un cryptogramme à durée de vie limitée (il change toutes les heures, grâce à un mini écran e-paper), déjà testées poar une demi-douzaine de banques en Europe. Le PDG a pour cela symboliquement offert une carte d'identité et une carte bancaire sur-mesure au premier ministre coréen. De quoi l'inciter à s'en servir...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale