Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ocado exporte son modèle d'entrepôt automatisé au Japon

Pour la première fois, Ocado va s'implanter au Japon. L'e-commerçant britannique a vendu les licences de son système d'épicerie en ligne au commerçant japonais Aeon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ocado exporte son modèle d'entrepôt automatisé au Japon
Ocado exporte son modèle d'entrepôt automatisé au Japon © Ocado

Ocado exporte ses technologies d'entrepôt automatisé et sa solution de commerce en ligne au Japon. Le groupe de grande distribution japonais Aeon a annoncé vendredi 29 novembre 2019 avoir signé un partenariat exclusif avec l'e-commerçant britannique. Aeon, selon Bloomberg, a plus de 21 000 magasins – supermarchés, magasins de vêtements ou supérettes – à travers 14 pays. Mais l'accord conclu avec Ocado porte uniquement sur les enseignes japonaises.

 

Un entrepôt automatisé d'ici 2023

L'e-commerçant va fournir sa solution maison de logiciels et systèmes technologiques baptisée Ocado Smart Platform (OSP). Celle-ci comprend notamment la fabrication d'entrepôts entièrement automatisés ainsi que la mise en place d'une plate-forme de commerce en ligne. La première plate-forme logistique, qui utilise des robots automatisés permettant de traiter rapidement un très grand nombre de commandes, sera construite d'ici 2023, précise Aeon.

 

Le but de ce partenariat est de mettre en place un système de distribution à travers tout le Japon qui permette à Aeon de livrer n'importe quoi, n'importe quand et n'importe où. Grâce à ce contrat, le conglomérat japonais souhaite booster ses ventes et atteindre 600 milliards de yen en vente d'ici 2030. Et Ocado vise une capacité de vente autour du trillion de yen (9,1 milliard de dollars) d'ici 2035, selon Bloomberg.

 

Ocado commercialise sa solution

Ocado, qui s'est fait connaître par ses entrepôts entièrement automatisés et ses importantes capacités de livraison, est né en 2000. L'e-commerçant britannique a ouvert un supermarché en ligne sans magasin physique. Au lieu d'ouvrir par lui-même de nombreux entrepôts et lancer son service de livraison dans de nombreux pays, Ocado a décidé de commercialiser sa technologie OSP auprès d'autres groupes de la grande distribution.

 

Ocado a déjà conclu des contrats avec l'enseigne britannique Mark & Spencer, l'Americain Kroger ou encore le Français Monoprix. La société britannique a également signé un partenariat avec le numéro un suédois de la distribution ICA et le distributeur canadien Sobeys.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media