Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oculus Quest 2, arrêt du Rift S, partenariat avec Ubisoft… Toutes les annonces VR de Facebook Connect

Vidéo Facebook dévoile officiellement son prochain casque de réalité virtuelle, l'Oculus Quest 2. Plus puissant, doté d'une meilleure résolution et d'un rafraîchissement à 90 Hz, il est aussi plus léger, plus confortable, accompagné de meilleurs contrôleurs et... moins cher que son prédécesseur, avec un prix de base de 349 euros. Il est le point culminant des efforts de Facebook pour donner vie au marché des casques VR, et a vocation à remplacer à la fois l'ancien Quest et l'Oculus Rift S. Parmi la dizaine de nouveaux jeux annoncés, Facebook a officialisé son partenariat avec Ubisoft pour créer deux jeux exclusifs tirés des licences Assassin's Creed et Splinter Cell.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oculus Quest 2, arrêt du Rift S, partenariat avec Ubisoft… Toutes les annonces VR de Facebook Connect
Oculus Quest 2, arrêt du Rift S, partenariat avec Ubisoft… Toutes les annonces VR de Facebook Connect © Facebook

Facebook annonce enfin officiellement son nouveau casque de réalité virtuelle, l’Oculus Quest 2, ce 16 septembre à l’occasion de sa conférence Facebook Connect (anciennement Oculus Connect). Sujet de nombreuses fuites depuis plusieurs semaines, l’appareil est une étape majeure à la fois pour Facebook et pour le marché VR tout entier.

L’Oculus Quest premier du nom avait fortement contribué à démocratiser la technologie en proposant un appareil tout-en-un agrémenté de contenus de qualité et d’un prix abordable lors de son lancement en mai 2019. A tel point que son succès a dépassé les attentes de Facebook. Son successeur fait mieux sur tous les plans.

Le processeur le plus puissant du marché
Facebook n’a fait que très peu de concessions sur l’Oculus Quest 2. Il est équipé du Snapdragon XR2, la puce mobile dédiée à l'AR/VR la plus puissante disponible à l’heure actuelle. Ses performances CPU et GPU sont deux fois supérieures à celles du Snapdragon 835 qu’utilise le premier Quest et elle dispose d’une multitude d’avantages aussi bien sur le calcul des shaders que sur le nombre de caméras prises en charge. Cette nouvelle puce est accompagnée de 6 Go de RAM contre 4 Go pour l’ancien modèle.
 


Une résolution de 1832 x 1920 pixels par œil
Sur le plan visuel, le Quest 2 est équipé d’un écran LCD qui permet une résolution de 1832 x 1920 pixels par œil, soit 50% de pixels de plus que pour le Quest 1 dont la résolution est de 1440 x 1600 pixels par œil. La fréquence de rafraîchissement de l’écran du Quest 2 est par ailleurs de 90 Hz contre 72 Hz pour son prédécesseur. Les lentilles restent en revanche les mêmes que pour le Quest et le Rift S.



Bien qu’il n’utilise qu’un seul écran, l’écart interpupillaire (IPD) peut toujours être ajusté au moyen d’un nouveau système qui consiste à manuellement régler les lentilles. Trois crans sont disponibles : 58 mm, 63 mm et 68 mm, ce qui permet selon les estimations de Prabhu Parthasarathy d’offrir une expérience confortables aux utilisateurs dont l’IPD se situe entre 56 et 70 mm. Le système a aussi l’avantage d’être plus simple à régler pour les néophytes.

Niveau audio, le Quest 2 reste sur la formule des petits haut-parleurs envoyant le son par des fentes situées sur les branches du casque. Un port jack 3,5 mm est disponible sur le côté gauche de l'appareil pour y brancher des écouteurs ou un accessoire.

Plus léger, plus compact, plus confortable...
L’ergonomie du casque a également été repensée. Il est 10% plus léger que l’original et visiblement plus compact. Son système d’attache a complètement changé et est désormais souple et facilement réglable. Comme nous le notons dans notre test détaillé du Quest 2, il est beaucoup plus confortable à porter. Mais que les aficionados des attaches rigides ne s’inquiètent pas : deux straps alternatifs seront disponibles (vendus séparément), dont un qui sera équipé d’une batterie doublant l’autonomie du casque. Par défaut, son autonomie reste de deux à trois heures suivant les usages, comme pour son aîné.



Les contrôleurs ont également été revus et corrigés, mais il s’agit plutôt ici d’une marche arrière. Mauvaise nouvelle ? Non ! Ils sont plus proches des Oculus Touch d’origine qui accompagnaient le Rift CV1. Autrement dit : leur ergonomie est bien meilleure et ils disposent à nouveau d’une place où poser son pouce. Leur autonomie a par ailleurs été grandement améliorée et dure quatre fois plus longtemps, toujours sur une seule pile AA par contrôleur. Le suivi des mouvements, déjà excellent, ne change pas. Il est toujours assuré par quatre caméras.

Toutes les fonctionnalités du Quest sont évidemment de la partie, dont le suivi des mouvements des mains (hand tracking) et la connectivité par câble à un PC (Oculus Link). Oculus Link sort par ailleurs de sa phase de bêta test et les jeux seront désormais jouables à 90 Hz. Pas de nouvelles – pour le moment – d’un accessoire pour se connecter sans fil.



...Et moins cher
Etant donné ses caractéristiques techniques, on serait tenté de penser que le Quest 2 sera proposé à un prix plus élevé que son prédécesseur, mais ce n’est pas le cas. "Nous voulions à la fois faire mieux et pouvoir le proposer à plus de monde", a déclaré Prabhu Parthasarathy, product manager du Quest 2, à L’Usine Digitale lors d’une session de présentation du produit.

En conséquence, il est vendu à 349 euros pour le modèle équipé de 64 Go de stockage interne (non extensible) et à 449 euros (le même prix que la version 64 Go du Quest 1) pour un modèle doté de 256 Go de stockage. Il est disponible à la précommande dès aujourd’hui et sera expédié à partir du 13 octobre. A noter que comme précédemment annoncé, l'Oculus Quest 2 requiert un compte Facebook pour fonctionner. Le nom réel de l'utilisateur n'apparaît cependant pas en VR, sauf s'il le souhaite.

Ce prix très agressif reflète l’objectif de cet Oculus Quest 2 pour Facebook : atteindre un nombre croissant d’utilisateurs qui hésitaient encore. Dans ce cadre, l’un des enjeux de l’entreprise était de pouvoir répondre à une demande grandissante. Le Quest original est en effet régulièrement en rupture de stock depuis sa sortie et Facebook a déclaré à plusieurs reprise qu’il n’arrivait pas à en produire autant qu’il le souhaiterait suite à une demande plus importante que prévue. Quest 2 a été conçu avec cette problématique en tête et ne devrait se retrouver dans la même situation. A noter au passage que le Quest 2 sera officiellement distribué en magasin au Japon, une première pour les produits Oculus.



Le Rift S sur la voie de garage
La production du premier Quest a déjà été stoppée et le casque est pratiquement introuvable, mais il y a une autre victime de cet Oculus Quest 2 : le Rift S. Ce casque pour PC sera retiré du marché au printemps 2021, après deux ans de bons et loyaux services. La logique est simple : le Quest 2 est un meilleur casque que le Rift S, et Facebook souhaite se concentrer sur un seul produit à la fois pour son écosystème mobile (utilisable directement sur le casque) et PC via Oculus Link.

A noter qu’il ne faudra pas compter pour autant sur une baisse de prix. "Rien n'est prévu à ce sujet pour le moment, nous a déclaré Prabhu Parthasarathy. Le Rift S est très populaire et en rupture de stock dans presque tous les marchés, donc nous nous attendons à ce que les stocks restants soient vendus très rapidement."



Un programme de partenariat autour des accessoires
Nous avons mentionné deux systèmes d’attache rigides alternatifs (produits par Facebook), mais ce Quest 2 s’accompagne aussi de nouveaux accessoires officiels créés par des partenaires, labellisés "Oculus Ready". Parmi ceux-ci, deux accessoires audio créés par Logitech dans sa gamme G : des écouteurs intra-auriculaires (G333 VR Headphones) et un casque audio over-ear (Logitech Pro Gaming Headset). Ils seront vendus 49 et 99 euros respectivement.



Facebook produira également un pack de mousses pour le visage afin de correspondre à un maximum de morphologies et de répondre à certaines demandes (bloquer complètement la lumière au niveau du nez par exemple), et une "interface faciale" lavable sera produite par l’entreprise spécialisée VR Cover. Une coque de transport officielle est également prévue (vendue 49 euros).

Tous les jeux Quest sont compatibles avec Quest 2
Et les jeux dans tout ça ? Tous les contenus de l’Oculus Quest seront compatibles par défaut avec le Quest 2, de même que tous les jeux Rift sur PC via Oculus Link. De plus, Facebook a annoncé plusieurs nouveaux titres pour la plateforme Quest.



L’annonce la plus attendue et la plus importante concernait son partenariat avec Ubisoft, dont l’existence avait fuité l’année dernière. Il est désormais officiel. Elizabeth Loverso, VP of Product Development chez Ubisoft Red Storm, a révélé l’arrivée de deux licences phares d’Ubisoft sur la plateforme Oculus : Assassin’s Creed et Splinter Cell. Ces deux jeux exclusifs sont développés spécifiquement pour la VR par Red Storm en collaboration avec Ubisoft Reflections, Ubisoft Düsseldorf et Ubisoft Mumbai.

 


On trouve parmi les autres titres présentés :

  • Star Wars: Tales from Galaxy’s Edge, qui s’appuie sur la nouvelle attraction des parcs Disney aux Etats-Unis et permet au joueur d’explorer le Faucon Millenium.
  • Jurassic World: Aftermath, développé par Universal Games avec l’aide de Coatsink Games, qui mélange exploration, réflexion, action et survie sur une île infestée de dinosaures carnassiers
  • Un remake du mythique jeu de réflexion Myst, produit par ses créateurs originels
  • The Walking Dead: Saints & Sinners, jeu d’action très bien noté qui n’était jusqu’ici disponible que sur PC
  • Warhammer 40 000: Battle Sister, un jeu d’action qui se déroule dans le célèbre univers créé par Games Workshop
  • Sniper Elite VR, qui place le joueur dans la peau d’un résistant italien durant la deuxième guerre mondiale
  • The Climb 2, suite du jeu d’escalade de Crytek qui disposera cette fois-ci d’environnements urbains et d’un mode multijoueur
  • Population: One, un jeu de battle royale où 18 personnes s’affrontent par équipes de trois
  • Pistol Whip 2089, une sorte de campagne pour le jeu de tir rythmé (et sportif !) de Cloudhead Games
  • ALTDEUS: Beyond Chronos, un jeu de science-fiction qui alterne phases de dialogue à issues multiples et combats dans un mécha contre les ennemis de l’humanité.
  • Un remake du jeu culte Space Channel 5
  • Little Witch Academia, un jeu de course type Mario Kart dans l’univers de la série animée
  • Un mode multijoueur pour Beat Saber ainsi qu'un music pack avec le groupe coréen BTS, très populaire auprès des jeunes

 


...Et les prochains jeux resteront compatibles avec Quest 1 pour le moment
Ces jeux seront tous disponibles d'ici la fin de l'année. A noter que tous les titres annoncés pour le Quest 2 seront compatibles avec le Quest 1 jusqu’à nouvel ordre d’après Meaghan Fitzgerald, Head of Experiences Product Marketing chez Facebook, questionnée par L’Usine Digitale sur le sujet. Elle n’exclut pas cependant que des expériences exclusives au Quest 2 fassent leur apparition "à l’avenir".

Au passage, le jeu PC Medal of Honor: Above and Beyond, développé par Respawn et financé par Oculus pour la plateforme Rift, sortira le 11 décembre. Grosse surprise, il sera aussi disponible sur Steam, une première pour un jeu produit par Oculus Studios.

Une nouvelle fonctionnalité de fitness et l'intégration de Messenger
Facebook continue à améliorer les fonctionnalités de l'OS du Quest avec Oculus Move, un système permettant de suivre l'activité physique de l'utilisateur sur toutes les applications du casque et de regrouper ces informations (calories dépensées, temps passé à s'exercer...) sur un tableau de bord unifié. Cette fonctionnalité sera disponible d'ici la fin de l'année.
 


Un autre tableau de bord appelé "Challenges" regroupera de son côté les succès récoltés dans les jeux et proposera des "défis" à relever chaque jour ou chaque semaine, y compris en compétition avec ses amis. Trois jeux seront compatibles au lancement : Beat Saber, Pistol Whip et Synth Riders. Les avatars vont par ailleurs connaître une énième refonte, cette fois-ci pour se rapprocher de ceux utilisés dans Facebook Horizon. Ils seront mis à disposition des développeurs sous peu par le biais d'un SDK.

Enfin, le service de messagerie instantanée Messenger sera prochainement intégré à l'interface Oculus afin de rester en contact avec son réseau même lorsqu'on est en VR. Cette fonctionnalité fera partie d'Infinite Office, une suite d'outils qui sera mise à disposition d'ici la fin d'année et permettra de travailler en VR. Pour plus de détails, consultez notre article dédié.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media