Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oculus sort ses contrôleurs Touch, se met au room scale et planche sur un navigateur web

Vidéo La conférence Oculus Connect 3 a été riche en annonces. Le pionnier de la réalité virtuelle, désormais filiale de Facebook, a annoncé le prix et la date de sortie de ses contrôleurs de mouvement. Il y a aussi été question de ses investissements dans le développement de contenus, d'un partenariat avec Disney, de ses travaux pour créer un "Internet de la réalité virtuelle", et de l'ouverture de son hardware aux accessoires de sociétés tierces. Florilège.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oculus sort ses contrôleurs Touch, se met au room scale et planche sur un navigateur web
Oculus sort ses contrôleurs Touch, se met au room scale et planche sur un navigateur web

L'attente est enfin terminée. Après des mois à pâlir face aux capacités de détection de mouvements du HTC Vive et ses applications permettant des déplacements dans une pièce (room scale), Oculus annonce son come-back. Ses contrôleurs Oculus Touch, dédiés à la réalité virtuelle, ont enfin un prix et une date de sortie. Ils coûteront 199 dollars (199 euros en Europe) et seront commercialisés mondialement le 6 décembre 2016. Les précommandes débutent dès le 10 octobre. Ils seront livrés avec une caméra de tracking supplémentaire et deux jeux (VR Sports et The Unspoken).

 

Pris ensemble, le Rift et les contrôleurs Touch coûteront donc le même prix que le HTC Vive. Afin de faire front au HTC Vive, justement, Oculus permet par ailleurs de rajouter d'autres caméras pour obtenir un environnement "room scale". Trois caméras suffisent, mais des démonstrations en incluant jusqu'à neuf sont présentées à la conférence. Chaque caméra supplémentaire coûtera 79 dollars.

 

35 nouveaux jeux et un partenariat avec Disney

La sortie de Touch s'accompagnera d'au moins 35 jeux, dont beaucoup sont exclusifs et dont certains ont été présentés pour la première fois à l'événement. On compte notamment pas mal de jeux de tir à la première personne développés par des studios prestigieux : Arktika.1 de A4 Games, Lone Echo de Ready at Dawn, Robo Recall d'Epic Games...

 

 

La Nasa mettra aussi gratuitement à disposition un outil qu'elle utilise pour entraîner ses astronautes à naviguer dans la Station spatiale internationale. Les artistes ne sont pas laissés pour compte avec l'application de sculpture Medium, l'application de dessin Quill (utilisée par Oculus Story Studio pour créer son prochain court-métrage, qui sortira au festival de Sundance), et l'application de graffiti multi-utilisateurs Kingspray. Ont également été annoncé un partneriat avec Disney (dont l'etendue n'a pas été révélée) et du contenu VR basé sur le film Blade Runner 2049, suite tout juste annoncée du film culte avec Harrison Ford.

 

 

250 millions de dollars d'investissement

Au total, Oculus Studios a investi plus de 250 millions de dollars dans la création de contenus en réalité virtuelle en 2016, et a d'ores et déjà annoncé qu'il investirait 250 millions de dollars de plus en 2017. Pour faciliter le développement de jeux en VR, l'entreprise a aussi annoncé qu'elle paiera les frais d'utilisation du moteur de jeux Unreal jusqu'à ce que la barre des 5 millions de revenus soit franchie pour chaque jeu.
 

500 apps sur Gear VR, bientôt streamables sur Facebook

Pour le contenu mobile, qui compte déjà près de 500 applications, l'investissement est de 50 millions de dollars. Le jeu d'épouvante "Face your fears" de Turtle Rock Studios et la simulation de karaoké SingSpace d'Harmonix ont été mis en avant. Toujours côté mobile, Oculus s'appuiera désormais sur l'infrastructure cloud de Facebook pour permettre aux utilisateurs de streamer ce qu'ils font en réalité virtuelle en temps réel sur Facebook. La fonctionnalité sortira d'ici la fin de l'année.

 

 

Baisse du prix d'accès avec un pc compatible à 499 dollas

Pour rendre la VR plus accessible, Oculus a aussi mis en place un système palliant la baisse du taux de rafraîchissement de l'image. En conséquence, l'entreprise annonce des spécifications minimales pour utiliser le Rift : un processeur Intel i3-6100 ou AMD FX4650, 8 Go de RAM et une carte graphique Nvidia 960. Le prix d'entrée d'un PC "certifié par Oculus" passe donc à 499 dollars. Oculus inclut aussi désormais certains ordinateurs portables dans sa gamme de PC compatibles. De quoi diminuer (un tout petit peu) l'avantage de Sony sur ce terrain.

 

Un navigateur web en projet

Outre les applications natives à la plateforme, Oculus a mis en avant le protocole WebVR et a révélé qu'il travaille sur un navigateur web pour la réalité virtuelle, dont le nom de code est Carmel. Ces applications web, multi-plateformes, représentent un potentiel de croissance exponentiel pour l'entreprise, et elle mise beaucoup dessus. Elle travaille également sur un framework web baptisé React VR pour faciliter la création de ces contenus WebVR. Les applications web mises en avant incluaient des visites d'hôtel virtuelles avec des photos à 360°, et un configurateur pour le Renault Kadjar.

 

Oculus ouvre son hardware aux accessoires tiers

Oculus a aussi annoncé des écouteurs intra-auriculaires pour ceux qui préféreraient plus d'immersion par rapport aux écouteurs disponibles par défaut sur le Rift. Ils seront disponibles à la même date qu'Oculus Touch, pour 49 dollars. L'entreprise a par ailleurs passé son interface audio et la mousse de protection faciale du casque en open source. Des accessoires ne devraient donc pas tarder à voir le jour.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale