Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oculus Story Studio renaît à Sundance sous le nom de Fable

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Le festival de Sundance est désormais un rendez-vous incontournable pour les films en réalité virtuelle. Cette année, Oculus y présente cinq projets, dont Wolves in the Walls, créé par d'anciens membres de son studio d'animation interne, qu'il a fermé l'année dernière. Ils se sont regroupés dans une nouvelle entité indépendante nommée Fable Studio.

Oculus Story Studio renaît à Sundance sous le nom de Fable
Oculus Story Studio renaît à Sundance sous le nom de Fable © Fable Studio

Le festival du film de Sundance a ouvert ses portes ce week-end, et comme c'est désormais la coutume la réalité virtuelle y a une place de choix au sein du programme New Frontier. C'est l'occasion qu'ont choisi d'anciens membres d'Oculus Story Studio pour révéler l'existence de leur nouvelle entreprise : Fable Studio.

 

Oculus avait annoncé la fermeture de Story Studio en mai 2017, justifiant la décision par une volonté de financer la création artistique au travers de partenaires externes plutôt que de produire ses propres oeuvres en interne. Si une partie des équipes avait trouvé un autre poste au sein de Facebook, notamment les responsables de l'application de dessin Quill, la majeure partie des effectifs avait quitté l'entreprise. On sait maintenant qu'un certain nombre d'entre eux se sont ralliés autour d'Edward Saatchi (qui avait déjà co-fondé Story Studio) et de Pete Billington pour créer Fable.

 

Faire jouer un rôle actif au spectateur

Le premier projet de Fable Studio est Wolves In The Walls (adapté d'une histoire de Neil Gaiman), qui était déjà en développement au sein d'Oculus Story Studio lors de sa fermeture. Oculus a continué d'en financer la production. Il s'agit d'un projet en trois parties, dont le premier segment est présenté en ce moment à Sundance. Il place le spectateur dans le rôle de l'ami imaginaire du personnage principal, une petit fille appelée Lucy. Celui-ci joue un rôle actif dans l'histoire, ce qui renforce sa connexion avec Lucy.

 

 

Quatres autres projets sont en développement au sein de Fable Studio : Derailed, qui explore le thème des troubles du sommeil ; Origin, qui met en scène un groupe d'artistes à la recherche d'oeuvres d'art volées ; Ten, qui documente une histoire vraie par des illustrations Quill ; Magic River Yatch Club, qui suit un équipage de saumons participant à une régate. Outre ces nouveaux projets, Fable Studio à aussi un objectif plus terre à terre : générer des revenus en vendant ses films, ce que très peu de studios font aujourd'hui avec la réalité virtuelle.

 

Outre Wolves in the Walls, Oculus sponsorise quatre autres oeuvres à Sundance cette année : la finale de la mini-série Dispatch d'Edward Robles, qui suit le travail d'un opérateur du numéro d'urgence 911 ; Spheres: Songs of Spacetime d'Eliza McNitt, qui explore le phénomène des trous noirs ; Space Explorers: A New Dawn de Felix & Paul, premier épisode d'une série documentaire sur la formation des astronautes de la NASA ; Masters of the Sun, sorte de bande dessinée interactive réalisée par will.i.am des Black Eyed Peas sur le thème des communautés noires dans les années 80 aux Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale