Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Ogoxe : un objet connecté pour mieux gérer les alertes aux crues

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up haute-pyrénéenne Ogoxi s'apprête à lancer sur le marché un nouveau dispositif qui permet d'assurer la surveillance des cours d'eau et de mieux gérer les alertes en cas d'inondations.

Ogoxe : un objet connecté pour mieux gérer les alertes aux crues
Guillaume Delai, président d'Ogoxi et son boîtier connecté Ogoxe. © Payrau/Ogoxi

Après deux ans de R&D, de tests en situation et de validations des communications, le dispositif Ogoxe, développé par la startup Ogoxi, entre en phase d'industrialisation et de commercialisation. "Notre objectif est de proposer un dispositif complet, capable à la fois d'assurer une surveillance en temps réel des cours d'eau, d'offrir une aide à la décision pour les collectivités concernées par les risques de crues et de gérer en direct un système d'alertes destiné aux populations, grâce à un boîtier connecté installé au domicile des particuliers", précise Guillaume Delai, créateur et président d'Ogoxi.

 

Des réseaux de capteurs sur le terrain...

 

 

Le dispositif associe des données géographiques et hydrauliques modélisées des bassins versants, des éléments cartographiques, des images satellitaires, des données météorologiques et des données collectées en temps réel par des réseaux de balises, équipées de capteurs sans contact (pour éviter tous les problèmes liés aux courants et aux sédiments), installées sur les berges et les ponts, au fil des cours d'eau. Ces balises surveillent le niveau des pluies, le vent, la hauteur de l'eau (grâce à un système de mesure régulière par ultra-son), ou encore la vitesse du courant à la surface de l'eau. Toutes ces données sont conjuguées dans un outil d'aide à la décision, proposé aux collectivités locales pour anticiper les risques d'inondation et les accompagner dans la décision d'activer leur PCS (Plan Communal de Sauvegarde) et les procédures d'évacuation des population et de secours.

 

et des boîtiers connectés chez les particuliers

Pour compléter cet outil logiciel, Ogoxi a eu l'idée d'aller jusqu'au bout de la chaîne de communication et de proposer également aux riverains exposés par ces risques de crues, un objet connecté : un boîtier simple et efficace qu ne nécessite aucune manipulation particulière. Installé chez les particulier, il informe en permanence du niveau de danger grâce à des voyants lumineux et permet de transmettre rapidement des messages d'alerte en cas de décision officielle d'évacuation, par sms, mail ou messagerie vocale. "Notre système est conçu pour fonctionner en mode dégradé, via la radiofréquence, quand l'électricité, les réseaux mobiles ou internet sont coupés", souligne Guillaume Delai.

 

Une levée de fonds en vue d'ici l'automne

La phase de prototypage est terminée. Un premier test in situ, réalisé sur la commune de Pontac, dans le Pyrénées-Atlantique, a permis de valider l'ensemble du dispositif, à échelle réduite. Reste maintenant à convaincre les collectivités locales de s'équiper. Un premier déploiement pourrait être réalisé sur une vallée des Hautes-Pyrénées dans les prochaines semaines. En parallèle à ces marchés publics, la startup compte également proposer ses boîtiers connectés en vente directe, aux particuliers. D'ici 3 ans, la société table sur un chiffre d'affaires de 1 million d'euros.

 

Créée fin 2014 et basée à la pépinière d'entreprises de Saint-Laurent-de-Neste, dans les Hautes-Pyrénées, Ogoxi, qui emploie actuellement 3 salariés, prévoit 4 à 5 recrutements pour les prochains mois. Une levée de fonds devrait être organisée d'ici l'automne 2017 pour accompagner le lancement industriel et commercial d'Ogoxe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale