Olympus est victime d'une cyberattaque affectant ses activités en Europe, Moyen-Orient et Afrique

Olympus annonce être en proie à une attaque informatique touchant la zone EMEA. L'entreprise japonaise détermine actuellement l'ampleur de l'incident grâce à une équipe de spécialistes. Les conséquences de l'attaque ne sont pas encore connues.

Partager
Olympus est victime d'une cyberattaque affectant ses activités en Europe, Moyen-Orient et Afrique

Le géant japonais Olympus, qui fabrique du matériel médical et du matériel industriel, est victime d'une attaque informatique affectant "quelques zones limitées du système informatique EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique)", peut-on lire dans un communiqué de l'entreprise. L'attaque est survenue le 8 septembre dernier.

Transferts de données suspendus
Olympus a décidé de suspendre "les transferts de données dans les systèmes touchés". Les "prestataires extérieurs" concernés ont été prévenus, ajoute la société. De plus, une équipe composée "d'experts judiciaires" a été mobilisée dès la détection de l'activité suspecte.

Les choses semblent être loin d'être réglées puisqu'Olympus précise qu'elle détermine actuellement "l'ampleur de la situation". "La résolution de cette affaire est notre priorité absolue", affirme-t-elle. Des mises à jour seront régulièrement envoyées en fonction de l'évolution de la situation.

Un ransomware ?
Dans son communiqué, Olympus ne donne aucune information sur le type de cyberattaque et sur ses réelles conséquences. Des précisions que croît connaitre une source citée par Techcrunch. Elle affirme qu'il s'agit d'un ransomware opéré par le groupe BlackMatter. Pour rappel, ce malware infiltre le système d'information de sa victime et y chiffre l'intégralité des données s'y trouvant. Puis, il propose une clé de déchiffrement en échange du versement d'une rançon payable en Bitcoin, donc impossible à annuler une fois payée.

BlackMatter aurait été fondé pour succéder à plusieurs groupes qui ont récemment annoncé l'arrêt de leurs activités criminelles, tels que DarkSide qui est à l'origine de la cyberattaque contre l'opérateur d'oléoducs Colonial Pipelines.

Olympus a fait face à des difficultés concernant sa filiale dédiée aux appareils photographiques. Elle a été vendue au fonds japonais Japan Industrial Partners (JIP).

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS