Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[One to One Monaco] Sarenza augmente ses commandes de 24% avec la solution en temps réel de Notify

Cas d'école La notion de temps réel dans la relation client est au cœur de ce partenariat entre l’e-commerçant Sarenza et la start-up Notify, spécialiste en data marketing. Les précisions de Caroline Hill, directrice ventes et opérations chez Monoprix.fr, et de Franck Lhuerre, cofondateur de Notify, à l’occasion du Salon One To One Retail qui a commencé ce mardi 19 mars 2019 à Monaco.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sarenza augmente ses commandes de 24% avec la solution en temps réel de Notify
[One to One Monaco] Sarenza augmente ses commandes de 24% avec la solution en temps réel de Notify © Sarenza

Depuis fin décembre 2018, Sarenza envoie des mails à ses clients disponibles. L’e-commerçant, propriété du groupe Monoprix depuis 2018, cherchait à améliorer les performances de ses campagnes d’email marketing. Un enjeu d’autant plus majeur que Sarenza a lancé à la fin du mois de février 2019 son offre textile, qui comprend 4 000 références homme, femme et enfant autour d’une soixantaine de marques. Plus connue pour son offre chaussures, l’entreprise espère capitaliser sur sa base mais également conquérir de nouveaux clients avec cette nouvelle offre.


"Il est important d’entretenir notre base clients, de faire de l’acquisition et de réduire le taux d'attrition", explique Caroline Hill, directrice ventes et opérations chez Monoprix.fr, à l'occasion du Salon One To One Retail qui a commencé ce mardi 19 mars 2019 à Monaco. Sarenza a donc fait appel à Notify, une start-up spécialisée dans l’envoi de messages (mails, notifications et appels téléphoniques), afin d'améliorer les performances de ses campagnes emailing.

 

Une base de 2 millions de visiteurs uniques

Start-up travaillant entre autres avec BazarChic, Carrefour ou Maisons du Monde, Notify a mis au point une solution baptisée "Best-Time to". Cette technologie détecte la disponibilité des clients afin de leur envoyer un message commercial au moment où ils sont connectés. "Nous cherchons à résoudre une problématique, celle du taux de messages qui sont envoyés mais jamais vus par le client, résume Franck Lhuerre, cofondateur de Notify. Plus de 81% des messages envoyés n’atteignent pas leur cible. Pourquoi ? Parce qu'ils sont envoyés alors les clients ne sont pas derrière leurs écrans", poursuit-il. Notify travaille donc sur la notion du "quand". "Un retailer sait à qui il envoie les messages : aux clients. Il sait quoi leur dire avec un contenu, un service ou une offre. Mais à quelle heure doit-il l'envoyer ? C'est une problématique à laquelle tous les professionnels sont confrontés."

 

Pour le savoir, la start-up a tissé des partenariat avec les grands médias. Ils remontent en temps réel leur trafic, soit 22 millions de visiteurs uniques en France. Les données sont ensuite restituées en temps réel dans les software marketing des retailers (ici sur Adobe), qui peuvent alors envoyer un mail, une notification ou déclencher un appel. "Cela permet de définir un périmètre de la base adressable en temps réel, ajoute Caroline Hill. La force de Notify est de parvenir à identifier l’activité d’un grand nombre de personnes".

 

+24% de commandes depuis décembre 2018

Pour Sarenza, le premier intérêt de la solution est d'agrandir la base de prospects à contacter et à connecter. Le deuxième avantage est d'améliorer sensiblement certains indicateurs. "Le taux d’ouverture a progressé de +51% et le trafic CRM de 61%", avance Caroline Hill. Autre chiffre très intéressant : l'e-commerçant a observé une progression de +24% de commandes depuis la mise en place du dispositif. "Nous avons une croissance régulière sur l’ensemble des indicateurs car les emails génèrent davantage d'interactions et de proximité avec le client", ajoute Franck Lhuerre.

 

Alors que de nombreux retailers se basent sur les taux d'ouverture pour optimiser leur campagne, la solution de Notify permet de mieux comprendre la complexité des comportements des internautes. "Dans le secteur du voyage par exemple, le client ne voyage pas tous les jours et ne fait pas de recherche tous les jours. Il est rapidement qualifié d’inactif. En se basant sur l'activité d'un internaute sur un média, plus récurrente, on sait qu'il est actif et c'est à ce moment qu'on invite le commerçant à prendre la parole", poursuit-on chez Notify.

 

Avec Sarenza, Notify veut aller plus loin. Tablant sur une augmentation de 21 à 28% de clients en plus par an sur 3 ans, la start-up va développer ses outils en temps réel sur le mobile, à l'instar du dispositif qu'elle a déployé sur Beauté-privée, qui indique avoir doublé son taux de visite sur smartphone. A l'automne 2018, Notify a réalisé un tour de table d’un million d’euros auprès de Bpifrance, entièrement dédié à la R&D.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media