Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

OpenAirlines lève 1 million d'euros pour embarquer son logiciel d'éco-pilotage dans les cockpits

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Spécialisée dans le développement de solutions innovantes de gestion du carburant et des équipages, la société toulousaine OpenAirlines vient de boucler une nouvelle levée de fonds pour accélérer le développement de son logiciel SkyBreathe d’éco-pilotage des avions.

OpenAirlines lève 1 million d'euros pour embarquer son logiciel d'éco-pilotage dans les cockpits
Alexandre Feray, fondateur et président d'Open AirLines © Open Airlines

Après une première levée d’1 million d'euros réalisée en juin 2015, OpenAirlines vient d'annoncer une deuxième levée de même niveau, accompagnée à hauteur de 500 000 euros par son partenaire depuis 2015, le fonds d'investissement Alter Equity et par un prêt innovation de 500 000 euros accordé par Bpifrance. La clean-tech toulousaine, lauréate en janvier dernier à Los Angeles du concours international Cleantech Open, se donne les moyens de poursuivre de nouveaux développements autour de son logiciel d'éco-pilotage des avions et d'accélérer à l'international.


Déjà 26 compagnies aériennes clientes et une nouvelle implantation prévue en Chine

Créée en 2006 par Alexandre Feray, OpenAirlines a développé un premier logiciel de planification des personnels navigants avant de s’intéresser aux problématiques environnementales de l’aviation civile. Après sept ans de R & D, son logiciel SkyBreathe est sorti sur le marché en 2013. Sur la base d'algorithmes de traitement de big data, cette solution analyse les données issues directement des fameuses "boîtes noires", embarquées sur les avions, afin d’évaluer l’efficacité énergétique de chaque vol. L'outil permet aux compagnies aériennes de préconiser à leurs pilotes de bonnes pratiques en vue de réduire les consommations de kérosène et les émissions de CO2. A la clef : une réduction de carburant de l'ordre de 2 à 4 %. 26 compagnies dans le monde ont déjà signé. Parmi les dernières en date : Air Arabia, Travel Services, ou encore Malaysia Airlines.


Pour accélérer son développement commercial, OpenAirlines, qui a déjà ouvert deux premières filiales à Miami et Hong Kong, prévoit une nouvelle implantation en Chine continentale d'ici la fin de l'année 2018.


Un nouveau module temps réel embarqué en vol

En parallèle, la société toulousaine muscle ses équipes de développement (une dizaine de recrutements est prévue dans les prochains mois) pour proposer à ses clients un nouveau module, baptisé SkyBreathe on board, qui sera embarqué dans le cockpit et fonctionnera en temps réel pour permettre aux pilotes d'améliorer en direct (jusqu'à présent le logiciel n'est utilisé qu'avant ou après les vols) la performance énergétique de leur conduite en vol. "Le prototype devrait être prêt d'ici la fin de l'année et nous prévoyons des premiers essais en vol pour 2019", précise Alexandre Feray.


OpenAirlines a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 2,3 millions d'euros, avec un effectif de 30 salariés. La société table sur 3 millions d'euros pour 2018.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale