Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Open data, cloud public... Le gouvernement présente son plan de transformation numérique de l'Etat

Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques vient de présenter sa stratégie nationale pour la transformation numérique de l'Etat en "400 jours". Le dispositif FranceConnect, les démarches en ligne et l'équipement des agents publics doivent être accélérés. Le gouvernement lance également deux projets phares : l'open data de l'administration et un cloud étatique pour assurer la souveraineté numérique de la France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Open data, cloud public... Le gouvernement présente son plan de transformation numérique de l'Etat
Open data, cloud public... Le gouvernement présente son plan de transformation numérique de l'Etat © StartupStockPhotos/Pixabay

A l'occasion des 10 ans d'Etalab, le service qui coordonne la politique d'open data, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, a dévoilé un plan de "400 jours" dédié à la transformation numérique de l'Etat.

Un enveloppe d'un milliard
Dans le cadre de du plan de relance du gouvernement présenté en septembre dernier, une enveloppe d'un milliard d'euros a été dédiée à ce chantier dont le détail vient d'être présenté. Les objectifs sont multiples : rendre le service public disponible partout et plus inclusif, favoriser un meilleur partage des informations entre les administrations, garantir aux Français la maîtrise de leurs données personnelles...

Tout d'abord, trois "chantiers numériques" vont être accélérés. FranceConnect, le système d'identification et d'authentification offrant un accès aux administrations en ligne, devrait atteindre les 30 millions d'utilisateurs en 2022, espère le gouvernement. Les services de Pôle emploi et de la Caisse d'allocations familiales (CAF) devraient être accessibles via ce dispositif en mars 2021 et en juillet 2021 respectivement. D'ici mai 2021, France Connect +, pour les démarches exigeant un niveau de sécurité plus élevé, sera opérationnel. 


Multiplier les démarches en ligne
Le second chantier est consacré à la simplification des démarches en ligne. Aujourd'hui, 75 % des 250 démarches les plus fréquemment réalisées par les Français sont disponibles en ligne. Le gouvernement souhaite atteindre un taux de 100 % d'ici 2022 et que 80 % des usagers soient satisfaits de ce service. 

Le troisième, et dernier, chantier est relatif à l'équipement des agents publics. Une problématique particulièrement importante avec l'accélération du télétravail pour répondre à la crise du Covid-19. Ainsi, depuis mars 2020, 160 000 ordinateurs portables ont été déployés, sur les 5,66 millions de fonctionnaires actuellement en poste. Le gouvernement souhaite qu'en 2021, 100 % des agents ayant des "fonctions télétravaillables" soient équipés. Le chantier est donc colossal. 

Booster l'open data de l'Administration
La plan gouvernemental prévoit également la mise en oeuvre de plusieurs "projets phares" pour 2021-2022. Il prévoit la mise en place d'une "politique publique de la donnée ambitieuse". A ce titre, une feuille de route devra être fournie à chaque ministère sur la gouvernance et la valorisation de ses données en septembre prochain. Dr plus, 60 data sets et codes sources supplémentaires seront disponibles en 2021. 

Le gouvernement souhaite également mettre l'accent sur "le cloud de l'Etat", dont la présentation est prévue en mars, qui permettra de mobiliser les meilleures solutions numériques, protéger les données ainsi qu'assurer "notre autonomie de décision". En plein débat sur le Health Data Hub hébergé par Microsoft Azure, cette initiative semble être intéressante. Reste à voir si elle sera à hauteur des enjeux actuels. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.