Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

oPhone installe une borne à Paris pour tester sa technologie de message olfactif

La start-up franco américaine Vapor communications dit avoir conçu un dispositif permettant d'expédier des messages olfactifs. Mais puisqu'il faut le sentir pour le croire, un "hotspot" test va être installé à Paris.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C'est l'un des objets connectés français qui suscite le plus de commentaires – et de doutes, il faut bien l'avouer. Le système "oPhone" et "oNotes", conçu entre Paris et Boston par la start-up Vapor Communications, pourrait donner à son possesseur le pouvoir (magique) d'envoyer des messages olfactifs à ses amis.  C'est un vieux rêve qui deviendrait réalité, si la start-up, fondée par le professeur David Edwards, enseignant à l'université d'Harvard, et l'une de ses élèves, réussit son pari.

300 000 senteurs différentes

Vapor communications reste discret sur les détails précis de sa technologie. Tout juste sait-on que ses "dock aromatiques" à installer chez soi (ou dans des lieux publics, un peu comme des cabines téléphoniques olfactives) contiennent 8 "puces aromatiques" (oChips), elles-mêmes composées de 4 saveurs. "Ce qui offre un clavier aromatique de 32 notes, un orgue à parfums qui peut produire 300 000 senteurs", explique Antoine Mahy, chef du développement.

 

 

Le dispositif imaginé par Vapor communications prévoit une application mobile (oSnap) permettant de sélectionner une odeur pour "taguer" une photo. Le message ainsi créé (oNote) est ensuite envoyé sur un terminal compatible : soit un dock oPhone, dispo en pré-commande à partir de 149 dollars mais pas livré avant mi-2015, soit une version portable, attendue pour 2016 au plus tôt. Il ne faut pas s'attendre à ce que les oNotes puissent parfumer une pièce : il s'agit plutôt d'une fragrance subtile, selon ses créateurs. "Il s'agit pas d' "aromatiser" une pièce mais de créer un usage créatif et social", précise Antoine Mahy.

oPhone video (French subtitles) from Blake Armstrong on Vimeo.

le sentir pour y croire

Vapor communications a profité de la Connected Conference pour lancer sa campagne de financement participatif sur le site Indiegogo. Le démarrage est plutôt timide, preuve que le projet intrigue, voire suscite un franc scepticisme. Pour démontrer que la technologie est au point, un "hotspot" public oPhone va être ouvert à Paris (au Laboratoire, 4 rue du Bouloi) : les early adopters pourront y recevoir leurs premières oNotes. Une façon de démontrer que l'oPhone ne s'inscrit pas dans la lignée de projets précédents, comme l'Odorama, le Smell-o-vision ou l'iSmell, qui ont échoué dans leur tentative d'inventer un objet grand public permettant de re-créer facilement des odeurs familières.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media