Oppo veut capitaliser sur les sanctions américaines contre Huawei pour conquérir l'Occident

Oppo annonce avoir noué un partenariat avec Vodafone pour distribuer ses smartphones sur certains marchés européens dans lesquels l’opérateur télécoms est implanté. Le constructeur chinois veut capitaliser sur les sanctions américaines à l’égard de Huawei, qui empêchent ce dernier de proposer les services de Google, pour grignoter des parts de marché en Occident.

Partager
Oppo veut capitaliser sur les sanctions américaines contre Huawei pour conquérir l'Occident

Si la reconduction des sanctions américaines à son encontre inquiètent Huawei, ce n’est pas le cas de tous les constructeurs chinois de smartphones. Oppo lance actuellement l’offensive dans l’objectif de conquérir l’Occident, profitant de l’impossibilité pour la marque au lotus de proposer les services de Google sur ses propres appareils. La société sœur de Vivo a annoncé lundi 18 mai 2020 avoir noué un partenariat avec Vodafone afin de lancer plusieurs modèles 5G sur des marchés européens de l’opérateur télécoms – Royaume-Uni, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Portugal, Roumanie et Turquie. Une alliance qui intervient quelques mois après que la société britannique a décidé de retirer les équipements de Huawei du cœur de son réseau.

DES PRODUITS ÉQUIVALENTS À CEUX DE HUAWEI

Pour Vodafone, un tel partenariat présente aussi un réel intérêt. Pour financer la construction de son réseau 5G, l’opérateur télécoms a besoin de vendre un maximum de forfaits compatibles. Or la gamme de prix des smartphones Oppo reste largement accessible aux consommateurs. Ces derniers seront d’abord vendus en ligne, le temps que les boutiques puissent peu à peu rouvrir à travers le Vieux continent suite aux mesures sanitaires décidées pour endiguer la pandémie de Covid-19. "Oppo dispose de produits à même de remplacer ceux de Huawei et pourrait donc lui voler des parts de marché. Le design des smartphones de la marque ont aussi quelque chose de très européen, ce qui la rend attrayante aux yeux des consommateurs", a indiqué à nos confrères de TechCrunch Peter Richardson, analyste au sein du cabinet Counterpoint Research.

Comme le note l’expert, le nom d’Oppo sonne "moins chinois" que celui de ses concurrents Xiaomi et Huawei… ce qui devrait également jouer en saveur dans un contexte où "l’actualité ne joue pas en faveur de la Chine" – à savoir les accusations d’espionnage formulées par les Etats-Unis à l’encontre de la marque au lotus ou encore la naissance du Covid-19 à Wuhan. Oppo est actuellement le deuxième vendeur de smartphones sur son marché domestique, derrière Huawei. Pour rappel, la société sœur de Vivo a fait son entrée sur le marché européen mi-2018. En commercialisant les premiers modèles 5G sur le Vieux continent, elle a réussi à se hisser à la cinquième place du classement des plus gros vendeurs avec 2% des parts de marché selon le cabinet Canalys.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS