Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange annonce 3 ans d’avance sur le déploiement de la 4G

A l’occasion de l’inauguration du nouveau site d’innovation ouverte Orange Gardens à Chatillon (Hauts-de-Seine) en personne de François Hollande, Stéphane Richard à annoncé l’anticipation de 3 ans de son obligation de couverture des zones peu denses en 4G.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange annonce 3 ans d’avance sur le déploiement de la 4G
Lors de l'inauguration d'Orange Garden, le 8 juin, François Hollande a rappelé que l'Etat était un des principaux actionnaires d'Orange et qu'il comptait le rester. © Emmanuelle Delsol

La visite de François Hollande méritait plus que la seule inauguration du nouveau site Orange Gardens, aussi importante soit-elle pour l’entreprise. le PDG d'orange, Stéphane Richard, a donc profité de l’occasion pour annoncer qu’il allait doper le déploiement de la fibre optique, et surtout qu’il serait en avance de trois ans sur les exigences de couverture en 4 G des zones peu denses (68% de la population). "Je pense que c’est la première fois dans l’histoire qu’un opérateur anticipe de cette façon", a-t-il fait remarquer, un brin ironique. Orange promet ainsi le très haut débit à 5 millions d’habitants supplémentaires dans les zones rurales dans les douze prochains mois.

 

UN CADRE LÉGISLATIF, RÉGLEMENTAIRE ET FISCAL STABILISÉ ?

Côté fixe, dès 2017, 1 million de logements supplémentaires auront accès à la fibre optique auxquels s’ajouteront 2,5 millions de foyers en 2019. Plusieurs démarches pour y arriver. Le rapprochement  des nœuds de raccordement à la fibre optique des centres bourgs ou de certains quartiers, de nouveaux partenariats RIP (réseau d’initiative publique) avec les collectivités, et enfin, la 4G.

 

L’opérateur va utiliser le très haut débit mobile pour pallier les défaillances de l’ADSL dans certaines régions. Une technologie à laquelle 600000 foyers seront progressivement éligibles.

 

Pas de désengagement de l’Etat affirme le président

Le Président a de son côté assuré qu’il avait bien entendu la contrepartie demandée quelques minutes plus tôt par Stéphane Richard. Ce dernier avait réclamé "un cadre législatif, réglementaire et fiscal stabilisé," sous les applaudissements de ses troupes.

 

François Hollande n'a pas manqué non plus de rappeler que l'Etat était un des principaux actionnaires d'Orange et qu'il comptait le rester, (contrairement à ce que laissait entendre Emmanuel Macron fin mai) car il a toute confiance à Orange, à ses dirigeants et son personnel. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale