Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange Bank accélère dans les crédits à la consommation avec Younited

Orange Bank se rapproche de Younited pour bénéficier de sa technologie d'agrégation de comptes, très utile pour étudier et répondre rapidement aux demandes de crédits à la consommation. En quelques clics, le demandeur peut accepter de partager son historique de comptes bancaires qui est scruté par les algorithmes de Younited pour savoir si le crédit peut être accordé ou non. Les partenaires espèrent que la solution sera pleinement intégrer aux outils d'Orange Bank début 2022.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange Bank accélère dans les crédits à la consommation avec Younited
Paul de Leusse, directeur général d'Orange Bank (à gauche) et Geoffroy Guigou, directeur général de Younited.

Orange Bank a annoncé mercredi 9 juin 2021 son partenariat avec Younited dans les crédits à la consommation. Geoffroy Guigou, cofondateur et directeur général de Younited, évoque un "partenariat de fourniture technologique" dans lequel Orange Bank garde la main sur les clients. "Nous fournissons les briques technologiques en mode SaaS ou une solution de 'crédit-as-a-service'", ajoute-t-il.

Une solution d'agrégation de comptes
Concrètement, Orange Bank va implémenter la technologie de Younited dans ses propres processus et notamment sa solution d'agrégation de comptes. "Le principe de l'agrégation de comptes pour un client européen est qu'il partage en trois clics son historique de comptes bancaires", explique Geoffroy Guigou. Celui-ci est ensuite scruté par les divers algorithmes de Younited afin d'étudier si le prêt peut lui être accordé et à quel taux. Un outil rendu possible grâce à la directive européenne sur les services de paiement dite DSP2 entrée en vigueur en 2018. "Un moyen efficace de détecter les situations surendettement", clame Geoffroy Guigou.

Des parcours alternatifs seront toujours proposés, mais Orange Bank s'attend à ce que la majorité des clients se tournent vers l'agrégation de comptes bancaires. Par exemple, Younited a lancé cette fonctionnalité fin 2018 et assure qu'à la fin de l'année 2020, 90% des consommateurs utilisent cette solution puisque "moins de justificatifs doivent être fournis et la tarification est personnalisée", résume Geoffroy Guigou. Les partenaires mettent également en avant l'accélération des processus avec une réponse presque instantanée. Le tout avec un parcours 100% en ligne.

La solution opérationnelle en 2022
"Jusqu'à présent, nous avons travaillé à structurer le partenariat, explique Paul de Leusse, directeur général d'Orange Bank. Maintenant et jusqu'à la fin de l'année nous allons travailler à spécifier les offres pour qu'elles correspondent le mieux aux clients Orange Bank ainsi qu'à intégrer les solutions technologiques de Younited dans l'informatique d'Orange Bank". La néobanque espère que cette nouvelle solution sera opérationnelle début 2022 et que l'ensemble des offres de crédits bascule progressivement sur la technologie Younited.

Avec cette nouvelle solution, Orange Bank souhaite augmenter la rentabilité de ses crédits à la consommation puisque l'agrégation de comptes permet d'ajuster niveau risque. Mais la néobanque ne désire pas communiquer sur les indicateurs de rentabilité, Paul de Leusse ajoute simplement vouloir augmenter à la fois "les volumes et les profits". Par exemple, Orange Bank espère séduire de nouveaux clients qui n'ont pas de compte courant chez elle, puisque cela n'est pas une condition d'octroi des prêts. A plus long terme, Orange Bank aimerait "étendre cette offre à d'autres prêts comme les rachats de crédits", affirme Paul de Leusse.

Et Groupama ?
Quant aux rumeurs concernant la cession des parts de Groupama, Paul de Leusse assure que cela n'est pas l'objectif. "Orange souhaite accélérer la croissance d'Orange Bank. Nous regardons univers par univers comment accélérer. Sur le crédit à la consommation, le partenariat avec Younited est la meilleure solution. Si, sur d'autres univers, il y a matière à faire partenariat avec une banque et que cela suppose une entrée au capital, nous regarderons au cas par cas".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.