Orange Business Service vise le milliard d'euros dans les émergents

C'est depuis son site de Gurgaon, au sud de Delhi, qu'Orange Business Services, la division réseau d'entreprise de France Telecom, a présenté sa stratégie de conquête des pays émergents. Elle passe avant tout par l'accompagnement des grands clients internationaux sur leurs nouvelles implantations, en Asie notamment, avec en sus une nouvelle offre de cloud computing.

Partager
Orange Business Service vise le milliard d'euros dans les émergents

Le nom d'Equant, l'ancienne dénomination d'Orange business services (OBS), figure toujours à l'entrée du bâtiment de Gurgaon, où l'entreprise a installé en 2005 son centre de services clients et de supervision. "C'était une nouvelle implantation, nous sommes partis de rien", raconte Sandeep Murgai, le directeur du centre. Aujourd'hui, quelque 700 ingénieurs indiens y travaillent en support des grands clients multinationaux de France Télécom.

Le site héberge aussi la salle se supervision du réseau mondial de l'opérateur (qualité des connexions et des services de voix et données), avec une salle jumelle en France, à Rennes. Mis à part les salariés tous indiens, les cartes de dieux hindous sur les postes de travail et un Bouddha à l'entrée, rien n'indique que nous sommes en Inde. Dehors, sur les immeubles flambants neufs, seuls les logos de Cisco, Microsoft, Ericsson ou Nokia Siemens Networks claquent. "Il y a 15 ans, ici, il n'y avait rien, pas de route, pas de bâtiment, juste des terrains vagues pleins de trous", se rappelle Bala Mahadevan, directeur des activités d'OBS India.

Si c'est d'ici que Vivek Badrinath, directeur général de OBS (un X d'origine Indienne) a choisi d'exposer sa stratégie de conquête vers les pays émergents, c'est parce que l'Inde en est la tête de pont vers l'Asie, avec en ligne de mire la Chine. Pour passer de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011 hors Europe et Etats-Unis, à un milliard en 2015, comme l'a inscrit sur la feuille de route "Conquest 2015 " Stéphane Richard, PDG de FT-Orange, il peut compter sur un réseau robuste affichant des points de présence dans 118 pays et territoires, héritage de l'étroite collaboration depuis 50 ans de France Telecom avec SITA (Société internationale de télécommunications aéronautiques SC), qui représente encore 30% de son chiffre d'affaires international. Mais aussi sur 750 millions d'investissement dans l'infrastructure pour étendre encore le réseau, en Chine notamment, avec des partenariats avec China Unicom et récemment China Telecom.

Il peut aussi compter sur 20 000 salariés, répartis en France et dans quatre centres de services clients à Delhi, au Caire, à Maurice et à Rio (2100 personnes), sans parler des équipes techniques et commerciales dans 166 pays où OBS est présent pour servir 3 700 clients internationaux. 200 nouveaux collaborateurs ont été embauché ces derniers jours pour renforcer les équipes vers les émergents.

Mais l'atout principal avancé par OBS pour s'imposer face à ses grands concurrents internationaux, que sont BT, AT&T et Verizon, c'est sa qualité de service. "Lors des événements du Caire, nous avons basculé toute notre activé au centre Delhi en quelques heures et pendant trois semaines. Aucun client ne s'en est rendu compte et nous n'avons eu aucune réclamation", se félicite Paul Joyce, senior vice président des opérations et services clients d'OBS. De fait, la satisfaction des clients d'OBS ne cesse de croître. De 6,6/10 en 2006, elle est passé à 7,9/10 en 2011. "Le top est autour de 8,2/10 dans notre secteur, mais nous visons 8,5/10 en 2015", avance Paul Joyce. Vivek Badrinath mise aussi sur une nouvelle arme, pas très orignal néanmoins : une offre de cloud d'entreprises, se basant sur son réseau et fort de sept data centers répartis dans le monde à Atlanta, Johannesburg, Hong Kong, Singapour, Sydney, Fankfort en Allemagne,et Val de Reuil en France. Mais seul le dernier est opéraitonnel. Les six autres centres n'ouvriront que courant 2012.

Aurélie Barbaux, à Gurgaon en Inde

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS