Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange Business Services réorganise ses activités pour devenir un leader de l'e-santé

Les activités d'Orange Healthcare, l'antenne santé d'OBS, sont transférées au sein de l'entreprise Enovacom spécialisée dans les logiciels e-santé, rachetée par Orange en 2018. Cette nouvelle structure se concentrera sur la protection et l'exploitation des données, des échanges entre professionnels du secteur et la digitalisation du parcours patient. L'objectif : s'imposer en leader sur le marché de l'e-santé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange Business Services réorganise ses activités pour devenir un leader de l'e-santé
Orange Business Services réorganise ses activités pour devenir un leader de l'e-santé © OBS

Orange Business Services (OBS), filiale du groupe Orange dédiée au marché B2B, annonce une réorganisation de son pôle santé. Les activités d'Orange Healthcare, l'antenne santé d'OBS, sont transférées au sein d'Enovacom. Cette entreprise, éditrice de logiciels pour le secteur médical, a été rachetée par OBS en 2018.

Devenir leader de l'e-santé
Ce regroupement doit permettre "d'accélérer les synergies" et "d'accompagner le virage numérique de la santé en France et à l'international", précise OBS dans son communiqué. L'objectif : "devenir leader de l'e-santé en France", explique Pierre-Louis Biaggi, directeur exécutif de l'entité digitale et data d'OBS et président d'Enovacom.

Enovacom ayant son siège social à Marseille, cette réorganisation répond également à la volonté de décentraliser des activités stratégiques en région pour être "au plus près des acteurs et des talents". A ce titre, un plan de recrutement est prévu dont l'ampleur et le calendrier ne sont pas précisés.

Des activités autour de trois pôles
Cette nouvelle structure accueillera les activités d'Orange Healthcare autour de trois pôles. La direction des opérations et de la transformation assurera le déploiement et l'exploitation des services auprès des clients tout en garantissant le respect de la réglementation en vigueur. La direction Business sera chargée de l'activité commerciale et la direction Produits développera des solutions numériques adaptées à l'écosystème de santé. La direction générale sera assurée par Laurent Frigara et Renaud Luparia.

"En portant désormais les ambitions sur la santé de la division Digital et Data d'Orange Business Services, nous prenons une nouvelle dimension (…) Le soutien et l'apport des compétences d'OBS vont permettre de solidifier le socle d'offres d'Enovacom", a déclaré Laurent Frigara, directeur général délégué d'Enovacom.

L'exploitation des données de santé comme enjeu majeur
Les offres de services et de logiciels e-santé de cette nouvelle structure répondent à "quatre enjeux majeurs" : la protection des données, les échanges et le partage entre acteurs de l'écosystème santé, la digitalisation du parcours patient et l'exploitation des données de santé. Ce dernier enjeu a une résonnance particulière avec le Health Data Hub, cette base de données qui a pour vocation de rassembler toutes les données de santé des Français.

En juin dernier, le gouvernement a annoncé le lancement d'un appel d'offres pour l'hébergement du Health Data Hub, jusqu'ici confié à la plateforme cloud Azure de Microsoft. La nouvelle structure souhaitera-t-elle se positionner sur ce secteur ? Grâce à la certification HDS reçue en 2019, Orange Healthcare peut prétendre à ce titre d'hébergeur.

L'e-santé, un marché stratégique
Plus généralement, le secteur de la santé est un axe essentiel du plan 2025 d'Orange. Un positionnement stratégique car l'e-santé est en pleine ébullition en France, en particulier depuis la crise sanitaire qui a montré l'importance de digitaliser ce secteur. Preuve en est l'enveloppe de deux milliards d'euros injectée par le gouvernement dans l'e-santé lors du Ségur de la Santé. D'après l'Institut Montaigne, le potentiel du marché de l'e-santé en France s'élèverait à 22 milliards d'euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media