Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange commercialise enfin Djingo… mais aura du mal à s'imposer face à Amazon et Google

Orange a annoncé que la commercialisation de son enceinte connectée Djingo, équipée de l'assistant vocal du même nom, interviendra ce jeudi 14 novembre 2019. L'opérateur télécoms lance ainsi son produit avec deux mois de retard sur Deutsche Telekom, son partenaire sur ce projet. L’ambition des deux Européens : concurrencer les GAFAM sur un marché extrêmement compétitif, également scruté par les géants chinois.
mis à jour le 13 novembre 2019 à 17H23
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange commercialise enfin Djingo… mais aura du mal à s'imposer face à Amazon et Google
Orange commercialise enfin Djingo… mais aura du mal à s'imposer face à Amazon et Google © Orange

Actualisation (13/11/2019) : C’est enfin officiel. Orange annonce ce jour, par voie de communiqué, le lancement de son enceinte connectée Djingo pour ce jeudi 14 novembre 2019. L’opérateur télécoms français proposera son produit au tarif de 150 euros… soit le même que celui retenu par son partenaire allemand Deutsche Telekom pour sa propre version, baptisée Magenta. Une remise de 50 euros sera néanmoins accordée aux clients détenteurs d’une Livebox ou d’un forfait mobile Open. L’appareil sera, dans un premier temps, uniquement commercialisé via Internet ainsi que dans 80 boutiques. Comme attendu, Djingo intégrera l’assistant vocal Amazon Alexa et mettra l’accent sur la protection des données personnelles face aux GAFAM.

 

Article original :

C’est avec un an de retard qu’Orange devrait finalement commercialiser Djingo. Selon les informations de nos confrères de Satellifax, l’enceinte connectée et l'assistant vocal qui l’accompagne devraient être lancés le jeudi 14 novembre 2019… après de nombreux reports dus à des problèmes techniques. Présenté en 2017, Djingo a fait l’objet de plusieurs démonstrations par l’opérateur télécoms français.

 

DEUTSCHE TELEKOM a DEVANCé ORANGE

L’assistant vocal est la pierre angulaire de la stratégie innovation d’Orange, qui l’envisage comme un moyen de rivaliser avec Alexa, Google Assistant ou Siri. Adapté aussi bien aux usages B2B que B2C, notamment dans la gestion de bâtiments, Djingo compte tirer son épingle du jeu à l’heure où les pratiques abusives des GAFAM sont pointées du doigt. Selon l’opérateur télécoms, son assistant respecterait davantage la vie privée. "Aucune donnée ne sortira du domicile de l’utilisateur", promettait à L’Usine Digitale Nicolas Demassieux, directeur de la recherche d'Orange, lors d’une journée de démonstration en avril 2019.

 

Deutsche Telekom, partenaire d'Orange sur ce projet, a misé sur le même argument de vente au lancement de sa propre version de l’assistant vocal, baptisée Magenta, à la mi-septembre. L’Allemand assurait, lors de sa présentation à l’IFA de Berlin, que la première enceinte connectée européenne est "100 % en conformité avec le RGPD". Orange se sera donc fait couper l’herbe sous le pied, puisque le lancement de Djingo interviendrait deux mois après celui de Magenta. L’opérateur télécoms historique a indiqué que ce retard était imputable à l'adaptation de l’outil à la langue française, alors que DT avait été chargé de développer la partie logicielle – en allemand, donc. L'intégration d'Alexa au dispositif, décidée à la dernière minute, aurait aussi empêché une commercialisation au printemps dernier.

 

 

PLUS CHER QUE LES CONCURRENTS INSTALLéS

Les Européens auront néanmoins fort à faire pour percer sur ce marché. Certes prometteur, ce dernier est surtout très concurrentiel. Actuellement dominé par Amazon, il est scruté par les géants chinois. Huawei commercialise ses propres outils, et Baidu a récemment dépassé Google en nombre de ventes d’enceintes connectées. Si l’on ne connait pas encore le tarif de Djingo, Deutsche Telekom a choisi de vendre Magenta à 150 euros. Un prix certainement trop élevé pour permettre au produit de s’imposer – ses concurrents américains sont, en effet, vendus 90 euros moins chers en moyenne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media