Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange doit s’adapter sans brutalité à l’environnement difficile selon son patron

Stéphane Richard a reconnu que tous les départs à la retraite du groupe ne seraient pas remplacés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange doit s’adapter sans brutalité à l’environnement difficile selon son patron
Orange doit s’adapter sans brutalité à l’environnement difficile selon son patron © D.R.

A l’occasion de l’université d’été de la CFE-CGC/Unsa le 3 juillet, le patron de SFR a assuré que son groupe ne pouvait pas échapper à l’idée de s’adapter à cet environnement difficile, faisant notamment référence à l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile en début d’année.

Par rapport à ses concurrents sur le marché mobile, Bouygues et SFR, le groupe Orange est selon lui plus épargné car cette activité ne représente que 25% du chiffre d’affaires de l’opérateur historique.

"Il faut s'adapter sans brutalité, en concertation avec les partenaires sociaux", et "se donner le temps de le faire", a poursuivi le PDG de France Télécom. Mon obsession, c'est de rechercher les axes d'adaptation qui ne remettent pas en cause la politique sociale du groupe".

Il en a profité pour revenir sur le sujet des départs à la retraite : "nous avons 2, 3 ou 4 ans devant nous (...) pour nous adapter à une équation démographique qui permettra des départs à la retraite. Ce ne serait pas raisonnable de partir avec l'idée que l'on va garder les mêmes effectifs à l'horizon cinq ans" et "personne ne peut s'engager sur une stabilité des effectifs".

Selon lui l’effort doit se porter sur l’emploi des jeunes, car il est "important que l'on réponde à cette demande sociale forte".
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.