Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange fait son baptême du feu dans le crowdfunding avec son téléphone fixe NeoRetro

Vidéo Traditionnellement réservé aux start-up et autres petites structures, le financement participatif intéresse désormais les grands groupes. Orange tente l'expérience avec une première campagne lancée sur la plate-forme Ulule autour d'un poste de téléphone fixe alliant design rétro et fonctionnalités modernes. Au-delà de la recherche de financements pour ce projet, l'opérateur historique y voit surtout un bon moyen de jauger l'appétence des clients avant de lancer un nouveau produit et aussi de donner un coup de jeune à son image.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange fait son baptême du feu dans le crowdfunding avec son téléphone fixe NeoRetro
Orange fait son baptême du feu dans le crowdfunding avec son téléphone fixe NeoRetro © Capture d'écran Ulule

Après l'open innovation, Orange se convertit à une autre grande tendance de la nouvelle économie : le crowdfunding. L'opérateur historique a lancé ce lundi 22 juin sa première campagne sur le site de financement participatif Ulule, la plate-forme française leader en Europe.

 

On aurait pu s’attendre un smartphone ou un objet connecté particulièrement innovant, Orange a préféré miser sur... un téléphone fixe. Mais avec son design rétro rappelant les vieux combinés à cadran et des fonctionnalités modernes (pas de fil, cadran avec affichage numérique, indicateur Led...), l'opérateur y voit le lien parfait entre télécoms d'hier et d'aujourd'hui. Symbole de cette réappropriation d'un objet du quotidien, le retour de l'écouteur, qui équipait la plupart des téléphones à cadran et permettait à une autre personne d'écouter la conversation. Mais celui-ci, désormais débarrassé de son fil, a été équipé d'un micro pour que l'autre utilisateur puise également communiquer. Ce "combiné secondaire" dispose également d'un haut-parleur qui se déclenche automatiquement si on l'éloigne de l'oreille.

 

 

Pour ce téléphone - justement baptisé "NeoRetro" - Orange a donc adopté les codes du financement participatif. La fabrication du produit - assurée par son partenaire industriel Sagemcom - sera confirmée à partir de 500 précommandes (un objectif qui sera largement atteint puisqu'il y avait plus de 460 commandes au dernier relevé ce mercredi 24 juin à 10h). Différents lots proposant des exemplaires exclusifs à prix réduit sont disponibles pour inciter les premiers utilisateurs à souscrire. Enfin, de nombreux détails (photos et croquis sur le produit et la genèse de sa conception) sont présentés sur la page officielle de la campagne ainsi que la promesse de suivre toutes les étapes jusqu'à la production en usine.

 

"Une toute nouvelle façon pour Orange de lancer un produit"

 

Au-delà de la recherche de financements pour ce projet, l'opérateur historique voit surtout dans cette première expérience un bon moyen de jauger l'appétence des clients dans les différents pays où la campagne est ouverte : France, Allemagne, Espagne, Etats-Unis et Canada. "C'est une toute nouvelle façon pour Orange de lancer un produit", résume Marie-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice de la division Innovation, Marketing et Technologies (IMT), qui voit notamment des perspectives pour commercialiser des produits sur des marchés où le groupe français n'est pas présent en tant qu'opérateur. C'est également un moyen pour l'opérateur historique de rajeunir son image. Son patron, Stéphane Richard, s'est ainsi félicité dans un tweet d'être le premier groupe du CAC40 à tenter l'aventure du crowdfunding.

 

 

 

Une stratégie à double tranchant toutefois : Sony, qui avait déjà tenté le coup avec une serrure connectée, a récolté de nombreuses critiques lors du lancement de la campagne de financement participatif pour le jeu Shenmue 3 lors du dernier E3. Certains utilisateurs ne semblent en effet pas appréciés le fait qu'un outil destiné à l'origine à lever des fonds pour des projets originaux se voit détourner en machine à faire le buzz autour d'un lancement produit. Il sera à ce titre intéressant de suivre les prochaines campagnes lancées par des grands groupes. Si rien n'a été confirmé, Orange se dit en tout cas déjà prêt à renouveler l'expérience.

Et vous, pensez-vous que les grands groupes ont leur place dans cet écosystème du financement participatif ? N'hésitez pas à donner votre sentiment en laissant un commentaire ci-dessous.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale