Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange inaugure son espace Orange 5G Lab à Toulouse dédié aux entreprises du Grand Sud-Ouest

L’Orange 5G Lab de Toulouse vient d'ouvrir ses portes au cœur du nouveau campus Orange Tolosa, mis en service en mai dernier à Balma, dans l'Est de l'agglomération toulousaine. Il offre toute une palette de services pour tester dans un espace dédié les applications et services autour de la 5G.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange inaugure son espace Orange 5G Lab à Toulouse dédié aux entreprises du Grand Sud-Ouest
Michaël Trabbia, directeur exécutif Technologies et Innovation d’Orange, est venu inaugurer le nouveau Orange 5G Lab de Toulouse, aux cotés de Patricia Goriaux (à droite), directrice Orange pour le Grand Sud-Ouest et de Bertrand Serp (à gauche), vice-président de Toulouse Métropole en charge de la transition digitale. © Marina Angel

Et de cinq ! Après Châtillon, dans les Hauts-de-Seine, Paris-La Défense, Lyon et Rennes, le groupe Orange vient d'inaugurer ce jeudi 1er juillet son 5ème Orange 5G Lab en France, à Balma, à l'Est de l'agglomération toulousaine. D'ici la fin de l'année, 9 sites seront équipés d’Orange 5G Lab, 7 en France et 2 à Bucarest et Anvers. Le dispositif, qui permettra de travailler en réseau, a pour objectif à la fois de sensibiliser les entreprises à la 5G et de stimuler l'innovation pour accompagner le développement de nouveaux services et applications.

"La 5G est déjà une réalité. Grâce à ses performances accrues, en termes de délai de transmission de données, de qualité du réseau ou de sécurité pour des applications critiques, la 5G a vocation à faire évoluer tout l'éco-système. C'est un levier de compétitivité des entreprises et de développement territorial", a insisté Michaël Trabbia, directeur exécutif Technologies et Innovation d'Orange, à l'occasion de cette nouvelle inauguration.

Un rayonnement à l'échelle du Grand Sud-Ouest
L'opérateur a donc retenu l'agglomération toulousaine pour accueillir son nouvel espace Orange 5G Lab, qui aura vocation à rayonner sur l'ensemble du Grand Sud-Ouest, en direction des entreprises des deux régions de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie. Le groupe a déjà lancé la 5G à Toulouse, Montpellier et Bordeaux, mais aussi à Nîmes et à Perpignan.

"Soixante communes ont déjà à accès à la 5G en Occitanie et le déploiement va se poursuivre dans les prochaines semaines", assure Patricia Goriaux, directrice Orange pour le Grand Sud-Ouest. L'objectif avec l' Orange 5G Lab de Toulouse est d'accélérer son appropriation par les entreprises.

L’opérateur avance ses arguments : "Une étude réalisée par le cabinet Omdia pour le compte d'Orange, a évalué à plus d'un million d'emplois les retombées directes du déploiement de la 5 G d'ici 2030 sur 5 pays européens où nous opérons, en France, en Espagne, en Pologne, en Belgique et en Roumanie, dont 400 000 pour la France", souligne Pierre Clément, directeur Entreprises d'Orange France.

Des retombées attendues pour l'industrie 4.0
Lieux de découverte de la 5G et de ses usages au travers de démonstrations et d’animations, les Orange 5G Lab sont aussi des espaces dédiés au partage d'expérimentations et au co-développement. "Nos équipes d'experts y accueillent toutes les entreprises, du grand groupe à la start-up. N'hésitez à venir nous rencontrer", insiste Michaël Trabbia.

L'opérateur compte sur la dynamique des retours d'expérience. Ainsi, Alexandre Valax, directeur réseau et connectivité d'Airbus est venu témoigner de premières expérimentations et partager ses attentes. Dans le cadre du déploiement de solutions connectées, il constate notamment les limites du wifi, qui n'est pas adapté à la taille de certains halls industriels.

Des tests sur la 5G pour des campagnes d'essais en vol ont aussi permis d'évaluer les gains de temps dans la transmission de la data en retour de vol. "Dans l'IoT, ce serait sans doute plus simple d'opérer les données de plusieurs milliers de capteurs sur un seul réseau", souligne par ailleurs Alexandre Valax. Un appel du pied pour encourager les fournisseurs à convertir leurs capteurs à la 5G.
 


Patrick Dehlinger, directeur général de Wyca Robotics, présente une application de robot autonome indoor au sein du Orange 5G Lab

Premiers retours d'expériences chez Kawantech et Wyca
Des experts de l'Orange 5G Lab de Toulouse accompagnent déjà plusieurs entreprises d'Occitanie. Parmi elles, les deux sociétés toulousaines Kawantech et Wyca Robotics. La première, créée en 2011, est spécialisée dans les capteurs intelligents de mouvements intégrés dans les lampadaires.

Ses solutions permettent de détecter et de caractériser les objets en mouvements (piétons, vélos, voitures...) et d'adapter en fonction, la puissance de l'éclairage, avec à la clef jusqu'à 70% d'économie d'énergie. La société, qui emploie une vingtaine de salariés, diversifie ses activités en proposant d'adapter ses systèmes embarqués pour de nouvelles applications liées à la mobilité autonome, pour alerter les véhicules en amont d'un obstacle.

"La possibilité sur la 5G de disposer d'une bande passante sécurisée pour les applications critiques est un critère déterminant", explique Yves Le Henaff, fondateur et président de Kawantech. Même engouement du côté de Wyca Robotics, une startup d'une dizaine de salariés, spécialisée dans le développement de robots indoor à navigation autonome. "Avec la 5G, plus besoin d'installer des stations wifi tous les 5 mètres. Nous bénéficions de la même qualité de service quelque soit la taille des entrepôts où opèrent nos robots", souligne Patrick Dehlinger, directeur général de la société.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.