Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange industrialise ses offres Internet des objets et big data sur Datavenue

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Orange renforce ses offres et services IoT et big data sur sa plate-forme Datavenue, pour répondre à la demande grandissante des entreprises.

Orange industrialise ses offres Internet des objets et big data sur Datavenue
Marie-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice exécutive Innovation marketing et technologies d'Orange © Julien Knaub/ SIPA PRESS pour Orange

Orange connecte déjà 8 millions d'objets en France… mais espère que ce n'est qu'un début. Dans le cadre de son plan Ambition 2020, le leader français des télécoms souhaite réaliser 600 millions d'euros de chiffres d'affaire dans l'internet des objets d'ici 2020. Pour cela, il mise essentiellement sur ses clients professionnels, et en particulier sur les industriels.

 

"Datavenue" s'élargit

Logiquement, Orange Business Service a décidé d'ouvrir sa plate-forme Datavenue, jusqu'ici réservée aux start-up, aux industriels et grandes entreprises. Pour l'occasion, elle s'enrichit de nouvelles sections, Live Objects et FlexibleData, pour permettre aux entreprises de tirer parti de l'internet des objets et du big data afin d'améliorer leurs process, progresser dans la connaissance de leurs clients et créer de nouveau services et produits "On passe à la phase d'industrialisation, avec des briques technologiques pour que chacun puisse construire son écosystème, dans une logique d'open innovation", résume Marie-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice exécutive Innovation marketing et technologies d'Orange.

 

des services à valeur ajoutée

Live Objects permettra aux professionnels d'acheter des objets, capteurs et équipements, de les connecter (via différentes technologies, de la 2G au réseau longue portée bas débit LoRa), de les piloter à distance (pour remonter certaines données), notamment grâce à un tableau de bord. Ces outils pourront s'intégrer aux outils d'information de chaque entreprise. Des applications métier seront proposées (autour de verticales comme l'auto, la santé, la grande distribution), mais Orange pourra aussi bâtir des applications sur mesure, répondant aux besoins de ses gros clients. "Nous nous appuierons sur l'expertise des 2 800 ingénieurs développeurs d'Orange Applications for Business," précise Thierry Bonhomme, directeur exécutif Orange Business Services.

 

Flexible Data permettra de croiser la grande quantité de data issues des objets connectés, avec les multiples bases de données de l'entreprise et des sources extérieures. Cette section comprendra une marketplace où les entreprises pourront acheter des données de l'extérieur ou vendre les leur après les avoir anonymisées. Orange a fait appel à des partenaires extérieurs, Splunk et Predicsis, pour fournir des outils de mise en corrélation de données en masse et d'analyse prédictive.

 

orange vend des services plutôt que de l'octet

Orange reste discret sur la tarification de ses offres. Une chose est sûre : c'est sur les services, et non sur la connectivité, qu'il compte faire la différence. Avec l'essor des réseaux bas débit longue portée comme LoRa, on s'oriente vers une baisse des coûts de connexion (de l'ordre de quelques euros par objet et par an) et d'une tarification reposant sur les services adoptés (hébergement des données, analyse, vente, géolocalisation d'objets…) et surtout sur le gain de productivité attendu.

 

Orange ne sera pas seul sur ce terrain : Bouygues Télécom dévoilera au premier trimestre 2016 ses offres commerciales liées à son propre réseau LoRa.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale