Orange ouvre deux data centers "nouvelle génération"

Orange veut passer de ses 17 data centers historiques à trois nouveaux data centers "nouvelle génération" qui mettent l'accent sur l'efficacité énergétique. Deux d'entre eux viennent d'être mis en service à Amilly en Centre-Val de Loire et à Val-de-Reuil en Normandie. 

Partager
Orange ouvre deux data centers

Orange a annoncé le 1er juin la mise en service de deux nouveaux data centers, à Amilly en Centre-Val de Loire et à Val-de-Reuil en Normandie, où un premier centre de données "moderne" est en activité depuis 2012.

De 17 à 3 data centers d'ici 2030

L'objectif est que d'ici 2030 les 17 data centers de l'opérateur soient fermés et que "toute l'activité d'hébergement de données nationales [soit] concentrée sur ces trois data centers nouvelle génération", a expliqué Fabienne Dulac, directrice générale adjointe d'Orange et CEO d'Orange France. Hautement sécurisées, ces trois infrastructures hébergent "les données et services des clients entreprises et grand public d'Orange ainsi que son propre système d'information interne".

Orange souhaite placer l'efficacité énergétique au coeur de ces bâtiments de 16 000 mètres carrés (dont 5000 mètres carrés de salles informatiques) dans le cadre de son objectif "Zéro carbone" en 2040. Ce plan repose sur trois piliers : réduire ses propres émissions de CO2, diminuer les émissions indirectes liées à la consommation et réduire les émissions générées en amont par ses fournisseurs et en aval par ses clients.

Une réduction de 30% de l'impact énergétique

C'est ainsi que les trois data centers "nouvelles génération" fonctionnent plus de 10 mois par an sans recours à la climatisation grâce au "free cooling", détaille Orange. Cette technique permet de procéder au refroidissement d'un data center via l'air extérieur, dont la température est inférieure à celle de l'intérieur de l'installation. D'après l'entreprise française, elle permettrait de réduire de 30% l'impact énergétique des nouveaux data centers comparés à l'ancienne génération.

Orange a également signé un contrat d'achat d'électricité (Power Purchase Agreement, PPA) avec Boralex, Engie et TotalEnergies permettant de couvrir l'équivalent de la consommation des trois data centers avec de l'électricité d'origine renouvelable.

De futures obligations légales ?

Améliorer l'efficacité énergétique des data centers est une problématique davantage prise en compte. L'ancien gouvernement avait publié une feuille de route "numérique et environnement" en février 2021. Elle prévoyait par exemple d'imposer des objectifs "ambitieux" de réduction de la consommation énergétique pour les gestionnaires de data centers. Comme souvent, cette obligation n'a pas été traduite dans la loi.

En parallèle, des démarches volontaires se mettent en place, à l'image du Climate Neutral Data Center Pact qui vise à atteindre la neutralité carbone des data centers d'ici 2030. Soutenu par la Commission européenne, il a été officiellement lancé en 2020 par le lobby du cloud, le Cloud Infrastructure Services Providers in Europe (CISPE).

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS