Orange piraté : "Soit de l’incompétence, soit de la négligence", selon le député Christophe Guilloteau

Le député du Rhône, Christophe Guilloteau qui a participé à l’élaboration du volet cybersécurité du Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale, demande qu’Orange s’explique sur le piratage des données personnelles de ses clients qu’il a subi.

Partager
Orange piraté :

Le vol des données personnelles subi par Orange touchant 1,3 million de clients, après celui subi en janvier dernier, fait réagir Christophe Guilloteau, député et membre de la commission Défense de l’Assemblée nationale. "C’est la deuxième fois que cela se produit en quelques mois. C’est soit de l’incompétence, soit de la négligence !", juge le parlementaire. Christophe Guilloteau s’exprimait ce mercredi 7 mai, en marge de la présentation du plan cybersécurité par l’ANSSI, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Etendre l’obligation de déclaration d’incident

Le député interpelle la direction d’Orange et lui demande de faire toute la lumière sur ce vol informatique. Selon lui, il faudrait même étendre l’obligation de déclaration d’incidents de cybersécurité à l’ensemble des entreprises. Aujourd’hui, la loi de programmation militaire adoptée en fin d’année dernière, contraint uniquement les opérateurs d’infrastructures vitales, ces 200 entreprises qui opèrent dans des secteurs économiques sensibles (énergie, finances, télécoms, transport…) à déclarer tout incident à l’ANSSI. "Souvent les entreprises ne sont pas conscientes qu’elles ont été piratées. Et quand elles le sont, elles préfèrent ne pas en parler. Au contraire, cela pourrait accélérer la prise des consciences des individus et des entreprises des dégâts causés par les cyberattaques", estime-t-il.

Hassan Meddah

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS