Orange va investir 30 millions d'euros dans Dailymotion

Dans une interview aux Echos, le patron d'Orange Stéphane Richard a assuré que le développement de sa filiale Dailymotion se trouve désormais "à l'intérieur" de son groupe, confirmant le revirement engagé depuis le projet de cession à Yahoo! empêchée par l'Etat. Il a ainsi confirmé un investissement de 30 millions d'euros dans la plate-forme de vidéos en ligne afin d'atteindre 100 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2016. Cette somme permettra notamment de recruter 60 personnes, principalement en France.

Partager
Orange va investir 30 millions d'euros dans Dailymotion

Orange mise sur Dailymotion. Le PDG du géant français des télécommunications, Stéphane Richard, a assuré que le développement de sa filiale se trouve désormais "à l'intérieur" de son groupe.

Le processus de cession de Dailymotion "est aujourd'hui fermé"

"Nous avons décidé, après en avoir discuté avec les équipes de Dailymotion, de mettre en oeuvre un plan de développement de l'entreprise à l'intérieur d'Orange", a affirmé Stéphane Richard dans un entretien mis en ligne lundi 22 juillet sur le site des Echos.

Il ajoute que le "processus" de cession de la filiale à 100% du groupe "est aujourd'hui fermé", malgré l'intérêt manifesté par des groupes français comme Lagardère, Vivendi ou CCM Benchmark Group, éditeur des sites "L'internaute", "Comment ça marche" et "Copains d'avant".

"Un revirement total d'Orange", commente le journal économique, un peu plus de deux mois après la décision du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg d'empêcher la vente à Yahoo! de 75% de Dailymotion par l'opérateur historique français, dont l'Etat détient encore 27% du capital.

Ouverture de bureaux dans quatre nouveaux pays

Au total, Orange a prévu d'investir 30 millions d'euros dans Dailymotion. Un chiffre qui correspond à la fourchette basse des sommes évoquées au mois de mai dernier. Le PDG parlait alors de 30 à 50 millions d'euros nécessaires pour que "Dailymotion ne creuse pas son retard par rapport à la concurrence, YouTube notamment".

"Nous allons recruter 60 personnes, soit un tiers des effectifs, principalement en France, et ouvrir des bureaux en Espagne, au Japon, au Canada et au Brésil", détaille le patron d'Orange. Il ajoute que sa plate-forme de vidéos en ligne, "qui réalise déjà 85 % de son chiffre d’affaires à l’international, doit mettre en plus l’accent sur des pays tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis " et profiter de synergies avec les activités d'Orange, en Afrique notamment.

Dailymotion emploie actuellement environ 150 personnes dont 120 en France. Stéphane Richard s'est fixé pour objectif de faire passer le chiffre d'affaires de sa filiale de 37 millions en 2012 à plus de 100 millions en 2016, "soit une croissance de plus de 30% par an".

"Une bonne nouvelle pour l'industrie des contenus numériques", souligne Arnaud Montebourg

"Le fait qu'il y ait des investissements dans Dailymotion est une bonne nouvelle pour l'industrie des contenus numériques qui sont stratégiques pour la France et pour l'Europe", a commenté à l'AFP Arnaud Montebourg.

Le ministre du Redressement productif a souligné le besoin de "développer les pépites que nous avons dans l'industrie des contenus numériques", à l'issue de la signature à Bercy de l'accord de reprise de la société française Alti par le groupe indien de services informatiques Tata Consultancy Services (TCS).

Arnaud Montebourg s'est en outre dit ouvert à des alliances, à condition qu'elles se fassent "sur un pied d'égalité nous permettant de nous développer sur d'autres continents. Ces conditions n'étaient pas réunies dans la proposition de Yahoo!", a-t-il affirmé.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS