Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Orange va mener des premiers tests de la 5G avant un déploiement en 2020

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Orange a multiplié les annonces le 7 février 2018 en ce qui concerne les préparatifs pour l'arrivée de la 5G. Dans la perspective d'un déploiement pour les entreprises et le grand public en 2020, l'entreprise va mener des premiers tests en France et en Roumanie. L'occasion pour l'opérateur de rappeler que la technologie 5G servira aussi bien le grand public que les industriels.

Orange va mener des premiers tests de la 5G avant un déploiement en 2020
Orange va mener des premiers tests de la 5G avant un déploiement en 2020 © Orange

Orange a annoncé le mercredi 7 février 2018 trois nouvelles expérimentations pour préparer l’arrivée de la 5G en Europe. Alors que l’opérateur continue de déployer la 4G en France, l’entreprise souhaite proposer la 5G au grand public et aux entreprises dès 2020. Orange a mis en valeur trois axes de sa stratégie : l’accès au très haut débit mobile amélioré, l’accès fixe au très haut débit et le développement de nouvelles applications pour les entreprises.

 

Des premières expérimentations en France et en Roumanie

En partenariat avec Ericsson, Orange procèdera à une expérimentation technique de la 5G de bout en bout à Lille et Douai, entre mi-2018 et mi-2019. L’Arcep, le régulateur français des télécommunications, devra tout de même délivrer des autorisations pour ces tests.

L’accès fixe au très haut débit sera testé plus à l'Est, en Roumanie, au deuxième semestre 2018, avec les partenaires Samsung et Cisco. Cette expérimentation permettra d’évaluer la maturité de la technologie et la perception des premiers utilisateurs. L’opérateur explique que la 5G représente une alternative intéressante et facilement activable là où la fibre n’est pas déployée : dans les zones suburbaines de certains pays ou pour les besoins temporaires des entreprises comme sur les chantiers.

 

Quelles applications pour les entreprises ?

Avec un débit mobile pouvant atteindre 15 Gb/s, la 5G séduira sans doute le grand public mais Orange décrit également les avantages pour les entreprises. Avec, par exemple, la possibilité d’utiliser des solutions de réalité augmentée pour des opérations de maintenance. “On a déjà une zone de connectivité avancée construite à Paris-Saclay avec Nokia. On y teste des cas d’usage pour les entreprises. On a déjà fait des gestions de file d’attente et des alertes incendie, décrit à L’Usine Digitale Arnaud Vamparys, directeur du projet 5G chez Orange. Avec des caméras connectées, la 5G permet ainsi de détecter des incendies en extérieur, avant de déployer des drones eux aussi connectés et de prévenir des personnels humains via le réseau. “On regarde aussi comment enlever les câbles en passant au sans fil. C’est la bonne nouvelle sur la 5G : c’est un réseau multi-services flexible et ça va permettre d’offrir des services spécialisés sur les sites d’entreprise.”

 

La 5G est aussi attendue par les acteurs du véhicule autonome. Orange a révélé être désigné comme partenaire connectivité 4G/5G par l’Utac Ceram, spécialiste des services de test et d’homologation des véhicules, dont les voitures autonomes. Par ailleurs, à partir de l’automne 2018, l’opérateur compte déployer en partenariat avec Ericsson une infrastructure mobile expérimentale qui permettra de tester les fonctionnalités de la 5G pour les véhicules autonomes.

 

Des antennes 5G intelligentes et compactes

Côté équipement, Orange a révélé que les antennes 5G seront compactes et s’adapteront aux antennes 4G pour rentabiliser au mieux les sites. Par ailleurs, le débit fourni par les antennes 5G devrait s’adapter en fonction des besoins comme l’explique Emmanuel Lugagne-Delpon, vice-président d’Orange Labs Network : “Les antennes 5G vont être intelligentes, c’est-à-dire qu’elles vont s’adapter au nombre de smartphones et à leur position dans la cellule. Ce principe va permettre de limiter la consommation électrique, d’augmenter la couverture mobile, d’accueillir un plus grand nombre d‘utilisateurs et d’augmenter les débits.”

 

Ce type d’infrastructures ne risque-t-il pas d’entraîner des inégalités de débits importantes entre les territoires ruraux et les villes ? Arnaud Vamparys se veut rassurant et assure que la 4G permettra bientôt un bon débit partout : “Il y a eu un accord avec le gouvernement et l’ensemble des opérateurs pour accélérer le déploiement de la 4G en France. On va multiplier par deux ou par trois le nombre de sites dans les zones rurales dans les années qui viennent. Par contre, la 5G va pouvoir adresser l’augmentation des usages dans des lieux comme les stades ou les sites industriels.”

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale