Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange veut étendre l'usage de la technologie du bitcoin aux télécoms et à l'Internet des objets

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La technologie blockchain, issue du controversé bitcoin, attise la convoitise des investisseurs... jusqu’en France. Orange Digital Ventures, le fonds d'investissement d’Orange, a ainsi annoncé sa participation au financement de Chain, l’une des start-up leaders du secteur. Une façon pour le poids lourd français des télécoms d'afficher ses ambitions : étendre l'usage de la blockchain à l'internet des objets et aux services télécoms.

Orange veut étendre l'usage de la technologie du bitcoin aux télécoms et à l'Internet des objets
La technologie blockchain, à la base du bitcoin, s'exporte vers de nouveaux secteurs. © @Antana - Flickr c.c.

Le bitcoin, monnaie d'échange cantonnée aux transactions du deep web à la légalité douteuse ? Plus seulement. Depuis quelques mois, les déclarations s'enchaînent de la part des banquiers (comme Barclays récemment) et autres acteurs du système financier. Dans l'hexagone, c'est au tour d'Orange d'investir ce nouveau territoire. L'objet du désir ? La technologie de la blockchain, à la base de la crypto-monnaie.

 

30 millions de dollars

 

Le ténor français des télécommunications s'est ainsi rangé, à travers son fonds d'investissement Orange Digital Ventures, aux côté de grandes entreprises de la finance comme NASDAQ, Visa, Citi, Capital One et Fiserv, afin d'investir massivement dans Chain. La start-up ambitionne de démocratiser l'usage de la blockchain pour tous types de transactions : titres financiers, cartes cadeaux, crédit mobile, points de fidélité, crédits d’énergie...

 

Le consortium mise 30 millions de dollars sur cette technologie. Ses membres rejoindront un groupe de travail monté avec la start-up, afin d'explorer ses applications potentielles sur leurs propres marchés. "Nous croyons au potentiel de rupture de la blockchain. Devenir un partenaire clé et un investisseur de Chain nous permettra d’apprendre plus vite et de lancer des essais autour de cette technologie", se réjouit Pierre Louette, Directeur général adjoint d’Orange par voie de communiqué.

 

La BLockChain, un nouvel eldorado

 

La technologie blockchain séduit, car elle a le potentiel d'éliminer les intermédiaires dans les transferts d'actifs numériques, tout en les authentifiant. Chaque unité de crypto-monnaie est en effet indissociable de l'historique de ses propres transactions. De quoi accroître la sécurité des transactions, tout en abaissant les coûts d'infrastructure... tout le monde y trouve son compte.

 

En choisissant de miser sur cette technologie, Orange cherche à prendre une longueur d'avance sur ses concurrents. "Ces nouveaux réseaux permettront de simplifier le transfert de données entre les opérateurs, et d'améliorer l'expérience des utilisateurs finaux", a ainsi déclaré Adam Ludwin, PDG de Chain, au sujet de son association avec l'opérateur français. A travers un communiqué, la société a expliqué vouloir ainsi étendre l'utilisation de la technologie à d'autres domaines comme l'internet des objets ou les services télécoms. Un transfert technologique à suivre de près.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale