Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orchestra en proie à un ransomware, les salariés contraints au télétravail

Vu ailleurs Le groupe français NewOrch, propriétaire du spécialiste de la mode enfantine Orchestra, a été victime d'un ransomware. L'attaque n'a pas eu de conséquence sur le fonctionnement des boutiques, promet la direction. En revanche, les 230 salariés travaillant au siège social situé dans l'Hérault sont en télétravail. Un retour à la normale est prévu d'ici au milieu de cette semaine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orchestra en proie à un ransomware, les salariés contraints au télétravail
Orchestra en proie à un ransomware, les salariés contraints au télétravail © Orchestra

Le siège social du groupe NewOrch, propriétaire de la marque de vêtements pour bébés et enfants Orchestra, a été victime d'une attaque par ransomware le mercredi 24 novembre, révèle Le Midi Libre dans un article publié le 26 novembre 2021. Les 230 salariés basés à Saint-Aunès, dans l'Hérault, ont été invités à travailler depuis leur domicile. Une rançon de plusieurs millions d'euros serait demandée, d'après les informations d'Actu.fr.

L'email comme vecteur d'infection
Les circonstances de l'incident de sécurité restent très floues, d'autant plus que NewOrch n'a pas fait de communication officielle sur le sujet. Mais d'après "des spécialistes", le groupe n'était pas "la principale cible des hackers", a confié Pierre Mestre, fondateur et président de NewOrch, au quotidien régional. "Nous sommes une victime collatérale", a-t-il résumé. Dans les détails, le malware aurait été distribué à travers des emails. "Il a suffi que quelqu'un l'ouvre et c'est la panne", a-t-il ajouté. 

A la suite de la découverte de l'attaque, le système d'information a été bloqué pour éviter la propagation du malware. Un retour à la normale est envisagé d'ici le milieu de cette semaine, d'après le service informatique du groupe français. En revanche, les boutiques Orchestra et le "service Internet" n'ont pas été touchés par la cyberattaque et fonctionnent donc "normalement", affirme Pierre Mestre.

Le groupe français n'a pas spécifié si des données ont été dérobées par les cybercriminels lors de l'attaque. Une information que croit détenir Actu.fr qui affirme que "des milliers de données de clients ont été piratés". 

Une enquête en cours
Une plainte a été déposée auprès du groupement de gendarmerie de l'Hérault provoquant l'ouverture d'une enquête. Les gendarmes spécialisés dans les cyberattaques se sont rendus au siège social du groupe pour leurs investigations, d'après Actu.fr.

NewOrch s'ajoute à la désormais très longue liste des victimes d'attaque informatique ces derniers mois, parmi lesquels le groupe agroalimentaire Avril. Principal type d'attaque : les ransomwares. Ainsi, en 2020, il y a eu une augmentation de 255% des signalements d'attaques par rançongiciels, d'après les chiffres de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.