Origame lève 600 000 euros pour aider les Français à gérer leurs abonnements

La start-up nantaise a développé une application permettant de recenser les abonnements et contrats souscrits par un particulier et de les optimiser pour réduire les dépenses superflues.

Partager
Origame lève 600 000 euros pour aider les Français à gérer leurs abonnements
La plateforme Origame est accessible sur mobile et web.

Origame ne manque pas d’ambitions : la start-up nantaise veut s’imposer comme la "fintech numéro 1 pour la santé financière de ses utilisateurs." Fondée en 2019 par Corentin Bezin, Florent Tétaud et Hugo Salard, Origame déploie une solution permettant à chacun d’optimiser les contrats et abonnements qu’il a pu souscrire : énergie, internet, téléphone, assurance, plateformes en ligne, salle de sport…

Comparer ses abonnements aux offres du marché
Concrètement, la plateforme centralise les contrats en cours et affiche les coûts récurrents qu’ils génèrent. "L’utilisateur peut le faire manuellement ou s’appuyer sur notre service de synchronisation bancaire pour plus d’exhaustivité", précise Hugo Salard. Proposée depuis l’été, cette option s’appuie sur l’outil Budget Insight dépendant du Crédit mutuel Arkéa. L’objectif d’Origame est d’aider à identifier les économies potentielles à réaliser sur des abonnements trop coûteux, inutiles ou obsolètes.

"Des algorithmes permettent de comparer les abonnements souscrits avec d’autres offres du marché, aujourd’hui, selon un critère de prix." La plateforme suggère aux utilisateurs des actions à mettre en place : résiliation d’un contrat, changement de prestataire, partage d’abonnement via le service Spliiit… "Nous avons mis en place des processus automatisés d’optimisation des contrats ou de résiliation. Et gérons la prise en charge des démarches administratives et leur suivi", détaille Hugo Salard.

Diversifier le modèle économique
En un an, la start-up affirme être passée de 1 500 à 14 000 utilisateurs, à qui elle fait économiser gratuitement en moyenne 600 € par an. L’objectif est d’atteindre les 50 000 personnes d’ici la fin de l’année 2022. Origame vient de boucler une première levée de fonds de 600 000 euros auprès de Pays de la Loire Participation, des business-angels d’Abab et de deux entrepreneurs nantais : Julien Chevalier de Teester et Benoit Vasseur de The Tribe.

"L’opération va nous permettre d’engager de nouvelles actions marketing et de continuer l’amélioration du produit. D’ici quelques mois, nous allons sortir une une version premium avec des fonctionnalités supplémentaires." La start-up entend ainsi diversifier son modèle économique, l’application étant gratuite pour ses utilisateurs.

Aujourd’hui, elle se rémunère uniquement via des partenariats d’affiliation ou des commissions comme apporteur d’affaires. Trois recrutements, sur des profils techniques, sont prévus. Ils viendront compléter l’équipe, installée au Palace à Nantes, et composée aujourd’hui ses trois fondateurs et de quatre salariés.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS