Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

OroraTech lève 5,8 millions d'euros pour sa solution de détection des incendies

Levée de fonds La start-up allemande OroraTech lève 5,8 millions d'euros pour développer sa solution de détection et de suivi des incendies. Sa plateforme repose actuellement sur un algorithme qu'elle a elle-même modifié ainsi que des données issues de 14 satellites positionnés en orbite basse et géostationnaire. A terme elle aimerait avoir sa propre constellation de nano-satellites et adresser d'autres secteurs.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

OroraTech lève 5,8 millions d'euros pour sa solution de détection des incendies
OroraTech lève 5,8 millions d'euros pour sa solution de détection des incendies © Unsplash / Malachi Brooks

OroraTech, pépite allemande, lève 5,8 millions d'euros pour lutter contre les incendies. La jeune pousse a réalisé cette levée de fonds auprès de Findus Venture et Ananda Impact Ventures ainsi qu'APEX Ventures, BayernKapital, Clemens Kaiser, SpaceTec Capital et Ingo Baumann.

Les incendies sont difficiles à détecter et relâchent environ 8 milliards de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Ils détruisent 30 à 40 millions d'hectares de végétation tous les ans, entraînant des dommages évalués à plus de 20 milliards de dollars pour les compagnies d'assurance. C'est pourquoi OroraTech a décidé de s'attaquer à ce marché.

Analyse des données satellitaires
OroraTech développe une plateforme SaaS d'évaluation des risques, de détection et de suivi des incendies à travers le monde. Le but est d'aider à atténuer les impacts économiques et environnementaux de ces événements. Sa solution repose actuellement sur un algorithme de détection des incendies qu'elle a customisé et des données issues de 14 satellites positionnés en orbite basse et géostationnaire.

La jeune pousse envoie des alertes à ses clients quand un incendie se déclenche dans l'une de leurs zones d'intérêt. Il permet également de suivre le développement du feu et d'analyser sa propagation.

OroraTech revendique des clients aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, au Chili et en Australie. Elle assure que sa plateforme est déjà utilisée par des agences gouvernementales, des compagnies d'assurance et des services forestiers. Elle travaille également avec des ONG pour le continent africain.

 

Un aperçu des solutions proposées par OroraTech.

 

Avoir sa constellation de satellites
Cet apport financier va lui permettre de poursuivre les développements de sa technologie et renforcer son équipe à l'international. En plus de sa plateforme, OroraTech souhaite mettre en place son propre réseau de nano-satellites afin de collecter des données complètes et d'obtenir des données infrarouges thermiques. Ces données précieuses pour l'aider à identifier les feux sur l'ensemble de la planète presque en temps réel.

"Ce tour de table nous permettra de lancer nos premiers satellites et d'agrandir notre plateforme d'analyses des données géospatiales", abonde Thomas Grübler, cofondateur et CEO, dans un communiqué. Le premier lancement est prévu pour la fin de l'année 2021 et formera la base la constellation de nano-satellites infrarouges thermiques. En 2023, la jeune pousse espère déployer 14 autres nano-satellites et avoir plus d'une centaine de satellites en orbite d'ici 2026.

Torchères à gaz et données agricoles
OroraTech souhaite "prévenir, surveiller et découvrir les dommages causés par le changement climatique et s'attaquer aux opportunités commerciales liées à l'environnement". Au-delà de la détection des feux de forêts, la jeune pousse travaille également sur des solutions pour surveiller les torchères à gaz, améliorer les modèles météorologiques et analyser les zones agricoles. "L'imagerie infrarouge thermique issue des satellites nous ouvre de nombreux cas d'usage", ajoute Björn Stoffers, cofondateur et CMO.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.