Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Où en est Mercedes-Benz dans sa stratégie de transformation “CASE” ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A l’occasion du CES de Las Vegas, Jörg Heinermann, directeur ventes et marketing de Mercedes et EQ (la future gamme électrique du groupe allemand), a fait le point sur la transformation protéiforme de Mercedes pour L’Usine Digitale.

Où en est Mercedes-Benz dans sa stratégie de transformation “CASE” ?
Où en est Mercedes-Benz dans sa stratégie de transformation “CASE” ? © Mercedes

Révélée au Mondial de l’automobile 2016, la stratégie d’entreprise "CASE Mercedes Benz 2020" vise à enclencher la réinvention du constructeur automobile en cinq ans autour de quatre piliers : la connectivité, le véhicule autonome, le partage et l’électrification. Un mantra, résumé par l’acronyme "CASE" (connected, autonomous, shared, electric), que bon nombre de constructeurs ont repris à leur compte, avec des formules différentes.

 

Case : C et E avant S et A

Deux ans et demi après le lancement de cette feuille de route, donc à peu près à mi-chemin, où en est le groupe allemand ?  Le programme CASE avance, mais "chaque lettre à son propre rythme", explique Jörg Heinermann, directeur Ventes et marketing de la marque allemande. Le dirigeant tient à séparer ces quatre grandes tendances en deux mouvements parallèles : l’électrification d’une part et la connectivité, le partage et l’autonomie de l’autre.

 

Le "C" (connectivité) est le front le plus avancé – Mercedes a annoncé au CES une nouvelle interface de bord, « MBUX » -  suivi du E (l’électrification). "Nous avons bien progressé ces dernières années avec l’arrivée de modèles hybrides", juge Jörg Heinermann. "La prochaine étape est l’électrification. Nous allons investir 10 milliards d’euros dans le développement de véhicules électriques, nous voulons en sortir 10 d’ici 2022. Il ne s’agit pas seulement de sortir de nouveaux modèles mais aussi de créer un réseau de chargeurs ou des solutions permettant le chargement à domicile", rappelle-t-il.

 

Le véhicule autonome pour booster la mobilité partagée

Les autres grands chantiers, (les nouveaux services de mobilité, ou C, A et S de Case) sont intimement liés entre eux. "C’est la combinaison du C et du A (connectivité et autonomie) qui rendra possible le S (le partage des véhicules, les robotaxis)", résume Jörg Heinermann. "La connectivité va permettre de nouveaux services d’autopartage et de VTC, mais c’est le véhicule autonome qui donnera une vraie impulsion à ce mouvement car sans chauffeur, les coûts liés à la mobilité vont chuter."

 

Pour anticiper cette mutation, Mercedes s’est déployé sur les nouvelles formes de mobilité, via des initiatives internes ou des rachats de start-up : autopartage avec Car2Go, multimodalité avec Moovel, VTC avec Blacklane et bientôt Chauffeur Privé, nouvelles formes de location... "Nous avons lancé des initiatives dans la plupart des champs qui vont jouer, à notre avis, un rôle dans l’émergence de la mobilité de demain. Nous avons des milliers de clients et nous apprenons beaucoup", estime Jörg Heinermann. "Ce sont parfois des initiatives très localisées : notre première tâche en 2018 va être de les étendre à d’autres villes et régions, voire à nouer de nouveaux partenariats."

 

Mobilité exclusive... "et en même temps"  partagée

Mercedes, qui prévoit l'arrivée de modèles autonomes de niveaux 3, 4 et 5 à la fin de la décennie, souhaite continuer à proposer une expérience de "mobilité exclusive" digne de son rang de marque premium, tout en développant la mobilité partagée (ce qui peut inclure des services liés à la livraison ou au e-commerce). "Nous proposerons une expérience de plus en plus individualisée, mais qui ne se limite pas au véhicule individuel", résume Jörg Heinermann. De la mobilité partagée la semaine et plus exclusive le week-end, par exemple, au sein d’une même offre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale