Où et pourquoi Toshiba va supprimer 10600 emplois

PC, télévision, électroménager, semi-conducteurs… Toshiba taille dans toutes ses divisions périphériques à son cœur de métier: l’énergie et le stockage et annonce la suppression de 10600 emplois.

Le groupe japonais prévoit de poursuivre la restructuration par la cession d’activités jugées non stratégiques.

Partager
Où et pourquoi Toshiba va supprimer 10600 emplois
C’est le grand ménage chez Toshiba. Le groupe japonais d’électronique lance un grand plan de restructuration de ses activités dans les PC, la télévision, l’électroménager et les semi-conducteurs. La cure est sévère puisqu’elle se traduit par la suppression de 10 600 emplois dans le monde d’ici à la fin de l’exercice fiscal à clôturer le 31 mars 2017: 1300 dans les PC, 3700 dans la télévision, 1800 dans l’électroménager, 2800 dans les semi-conducteurs et 1000 dans le siège à Tokyo. Le Japon est particulièrement touché avec 5 800 postes à supprimer, contre 4 800 à l’étranger.
Recherche de partenariat dans les PC
Dans les PC, Toshiba accentue son recentrage sur le marché des entreprises en se retirant du grand public partout à l’exception des Etats-Unis et du Japon. Il cesse aussi le développement et la fabrication de PC pour d’autres marques. Et le groupe recherche un partenaire pour consolider le reste de cette activité au sein d’une coentreprise.
Dans la télévision, Toshiba, qui s’est retiré d’Amérique du Nord et d’Europe au profit du taïwanais Compal Electronics, parachève son repli sur le Japon en cédant ses activités en Asie-Pacifique, en Afrique-Moyen Orient et en Amérique latine. Il conservera toutefois la présence de sa marque en la licenciant aux repreneurs.
L'usine de lave-linges en Indonésie à vendre
Dans l’électroménager, Toshiba compte réduire son portefeuille de produits et vendre son usine de lave-linges en Indonésie.
Ebranlé par un scandale financier majeur (maquillage des comptes pour cacher l’ampleur des pertes dans la télévision, les PC, l’électroménager ou les composants électroniques pendant six exercices consécutifs), Toshiba cherche à se désengager le plus possible des activités à problème. La nouvelle direction a averti qu’elle passera en revue toutes les activités et mettra en vente celles qu’elle jugera non stratégiques au cœur du métier du groupe: l’énergie et le stockage. Un partenaire est déjà recherché pour l’activité dans le médical.
Coût du plan de restructution: 260 miliards de yens
Ce remède de cheval représente un coût de 260 milliards de yens (l’équivalent de 2 milliards d’euros), dont 104 milliards de yens sur l’exercice fiscal en cours à clôturer le 31 mars 2016. D’où la perte colossale prévue sur cet exercice: 550 milliards de yens, contre 37,8 milliards de yens pour l’exercice précédent. Avec ces réformes radicales, combinées à la cession d’actifs, le groupe espère renouer avec les bénéfices lors du prochain exercice fiscal 2016/2017.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS