Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Où sont les futures licornes européennes ?

Étude Dans quels pays européens sont les futures licornes ? La banque d'affaires GP Bullhound, en partenariat avec Viva Technology, a listé 100 scale-up européennes qui devraient devenir des licornes dans les années à venir. Le Royaume-Uni devance la France avec 24 futures licornes. Mais l'Hexagone s'empare de la deuxième position avec 18 d'entre elles, devant l'Allemagne qui en a 16.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Où sont les futures licornes européennes ?
Où sont les futures licornes européennes ? © GP Bullhound

La France en deuxième position, derrière le Royaume-Uni mais devant l'Allemagne. L'Hexagone héberge 18 futures licornes, contre 24 et 16 pour les deux autres pays, selon le "Top 100 Next Unicornes" réalisé par GP Bullhound en partenariat avec Viva Technology. Pour la troisième année consécutive, cette liste des 100 scales-up européennes les plus prometteuses a été diffusée en 16 mars 2022 par la banque d'affaires internationales.

SaaS, médias numériques et e-commerce
L'objectif de GP Bullhound est d'identifier les scale-up européennes les plus susceptibles de devenir des licornes, des sociétés privées nées après 2000 et valorisées à plus d'un milliard d'euros. "L'écosystème tech européen est une force sur laquelle il faut compter, et la pandémie n'a fait que renforcer sa maturité et son aspect compétitif à l'échelle mondiale, analyse Guillaume Bonneton, Partner France chez GP Bullhound, dans un communiqué. Le besoin urgent de services essentiels a suscité une innovation sans précédent, accélérant de cinq ans l'adoption par les consommateurs dans de nombreux sous-secteurs."

Pour mettre en avant sa liste, GP Bullhound assure que 40% des start-up nommées les années précédentes sont désormais des licornes. En moyenne, les jeunes pousses du cru 2022 ont levé un peu plus de 112 millions d'euros. Le montant cumulé atteint près de 10,8 milliards d'euros. Le secteur le plus représenté est celui du SaaS. Puis, suivent les secteurs des medias numériques (jeux vidéo, musique, divertissement, etc.) et celui des marketplaces et de l'e-commerce.
 



Les 18 scales-up françaises
Pour parvenir à lister ces 100 start-up, différents critères sont analysés : la croissance actuelle et potentielle, les fonds levés, le nombre de salariés, la répartition géographique et leur capacité à avoir un impact positif sur la société. Ce dernière critère est un peu flou mais semble vouloir s'inscrire dans le mouvement actuel tendant à vouloir mettre en avant des start-up prenant en compte les questions environnementale et le sujet du réchauffement climatique, le mieux consommer, des enjeux sociétaux, etc.

Parmi les 18 start-up françaises listées dans ce classement des futures licornes, trois seulement ne sont pas présentes dans les Next40 ou FT120 dévoilés début février par le gouvernement français. La pépite Front est basée à San Francisco ce qui l'empêche de figurer dans ces classements desquels sont également absents Dashlane et Shippeo.

 

  • Agicap : la start-up développe une plateforme AssS de gestion automatisée de la trésorerie à destination des TPE et PME.
  • Akeneo : édite des solutions dédiées à la gestion de l'information et l'expérience produit.
  • Alma : fintech qui propose aux e-commerçants une solution de paiement fractionnées.
  • Brut : média en ligne qui prend la forme de vidéo diffusés principalement sur les réseaux sociaux.
  • Cubyn : a mis au point une plateforme de logistique à la demande comprenant les applications SaaS et le développement d'entrepôts robotisés.
  • Dashlane : fournit une solution de gestion de mots de passe.
  • Descartes Underwriting : fournit aux grandes entreprises des assurances paramétriques contre le risque climatique.
  • Ecovadis : propose une plateforme d'évaluation et de mutualisation des performances RSE.
  • Front : basée à San Francisco la start-up propose un service de boîte mail collaborative sous la forme d'un SaaS.
  • Homa Games : plateforme de création et d'édition de jeux mobiles est spécialisée dans les "hypercasual", des petits jeux qui proposent des séquences encore plus courtes que les jeux casual comme Candy Crush.
  • Klaxoon : développe des outils destinés à améliorer la collaboration en entreprise.
  • Luko : la néo-assurance propose des offres pour l'assurance habitation et l'assurance emprunteur.
  • Malt : marketplace de freelances IT.
  • Music World Media (MWM) : éditeur français d’applications musicales.
  • OpenClassrooms : spécialiste de la formation en ligne.
  • Pennylane : commercialise une plateforme de comptabilité pour les TPE-PME et les experts-comptables.
  • Sendinblue : le spécialiste du marketing digital propose des outils marketing et commerciaux afin d'aider les PME à mettre en œuvre et développer leur relation client.
  • Shippeo : plateforme SaaS de visibilité en temps réel du transport.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.