Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Où va Microsoft ? La conférence Build donne des indices

Apres Google et Apple, c'est au tour de Microsoft lors de sa conference Build qui s'ouvrait à San Francisco mercredi 26 juin, de faire la cour aux développeurs qui font vivre la plateforme Windows.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Où va Microsoft ? La conférence Build donne des indices
Où va Microsoft ? La conférence Build donne des indices © Dell - Flickr - C.C.

Le but de la conférence Build tenue par Microsoft à San Francisco était d'attirer les développeurs, et il est de coutume lors de ces conférences de leur offrir un produit. Microsoft n'y a pas manqué en leur distribuant une tablette Windows 8 Acer Iconia W3 et un Microsoft Surface Pro. L'agenda de la conférence : après la débâcle de Windows 8, il fallait montrer que Microsoft avait compris les différentes attentes. Ce à quoi s'est attelé Steve Ballmer lors de sa présentation d'ouverture. Le patron a fait un état des lieux de ce qui va compter dans les années à venir.

Le futur selon Microsoft

La téléphonie mobile reste une priorité, et Steve Ballmer a pu annoncer la bonne nouvelle concernant les Windows Phone : ceux-ci vont désormais pouvoir fonctionner avec n'importe quel opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis. En effet, l'operateur Sprint va ajouter le HTC 8XT et le Samsung ATIV S Neo. 

Ballmer a par ailleurs insisté sur l'importance dans le futur des petits écrans comme les tablettes, faisant référence à la tablette Windows Acer ATIV. Selon lui, les tablettes sont essentielles pour les plus jeunes générations qui s'en servent pour apprendre et pour jouer, et Microsoft compte bien ne pas se cantonner au PC, qui décline. Le message à retenir : Ballmer reconnait que l'on est bien rentrés dans l'ère de l'après PC. Il a pris l'exemple d'un appareil hybride, mi-PC mi-tablette, pour se faire comprendre : "Vous appelez ça un PC ? Devrait-on dire tablette ? Comment moi je l'appelle ? C'est Windows, tout le temps."

Windows 8.1, l'attraction du jour, nouvelle version dont les fonctionnalités ont été dévoilées avant la conférence, met l'accent sur la personnalisation et la "smart search", très prisées par le grand public. Le patron de Microsoft a aussi annoncé quelque chose qui fera plus d'un heureux, les produits de hardware Windows 8 seront désormais équipés d'écrans tactiles, ce qui n'était pas le cas auparavant.

Remise en question nécessaire

Tout va se jouer autour des applications dans le futur, selon l'équipe Microsoft ; celles de Windows et celles proposées par les développeurs extérieurs (Julie Larson-Green, chef de la division Windows de Microsoft, a notamment dévoilé la nouvelle app Gmail). C'est bien pour cela que Ballmer a insisté sur la rapidité avec laquelle Windows 8.1 est sortie. Une vélocité qui deviendrait maintenant "la norme" alors que c'est une première pour Microsoft.

Tout l'enjeu pour les développeurs est de créer sur des plateformes très répandues et aux mises à jour fréquentes. Microsoft a voulu montrer que cet enjeu était clair. La confusion rapportée par PC World, venait du fait que ce discours très orienté "technique" pour les ingénieurs susceptibles de créer ces applications, s'éloignait du message au coeur de Windows 8.1 qui s'adressait aux utilisateurs avant tout.

Au final, de nombreux petits changements qui n'ont rien de transcendants mais qui rendent Windows beaucoup plus attirant pour le grand public et plus simple pour les développeurs. Ces changements arrivent un peu tard, mais montrent que Microsoft a compris quelles évolutions apporter et semble aller dans la bonne direction. Reste à voir si cela sera suffisant.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media