Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Outreach lève 50 millions de dollars pour sa plateforme de prospection commerciale automatisée

Levée de fonds Outreach a annoncé un tour de table de 50 millions de dollars qui lui permettra en autres de lancer Kaia, son assistant commercial reposant sur des techniques d’intelligence artificielle. La start-up de Seattle a également de grandes ambitions à l’international, et vise l’Europe.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Outreach lève 50 millions de dollars pour sa plateforme de prospection commerciale automatisée
Outreach lève 50 millions de dollars pour sa plateforme de prospection commerciale automatisée © Fotolia

La start-up américaine Outreach annonce ce mercredi 17 juin un tour de table en Série F de 50 millions de dollars, ce qui porte sa valorisation à 1,33 milliard de dollars. Cette levée de fonds menée par Sands Capital avec la participation de Salesforce Ventures comprend aussi Operator Collective, Lone Pine Capital, Spark Capital, Meritech Capital Partners, Trinity Ventures, Mayfield et Sapphire Ventures parmi les investisseurs.

Automatiser les tâches chronophages

Basée à Seattle, Outreach a mis au point une plateforme semi-automatisée de prospection commerciale dédiée aux entreprises. Partant du constat que les commerciaux passent trop de temps à identifier leurs clients potentiels, ou prospects, mais aussi que les premiers échanges entre les deux parties sont souvent jugés insatisfaisants, elle propose des outils reposant sur des techniques d’intelligence artificielle.

L’une des solutions, qui s'appuie sur l'apprentissage automatique, est une fonctionnalité de tri d’emails envoyés par ces fameux prospects. L’outil les classe en fonction de leur contenus – positifs ou négatifs – mais il identifie aussi ceux qui nécessitent des précisions  ou devant faire l’objet de relances. Il propose des modèles de messages et de réponses qui tiennent également compte de données issues de réseaux professionnels comme LinkedIn, Twitter, Owler, Compile ou encore Datanyze.

La suite logicielle automatise aussi des tâches considérées comme répétitives et à faible valeur ajoutée : la reprogrammation des réunions, la réservation de salle, l’élaboration de mémos à destination d’une équipe, et des analyses et des rapports via des plateformes compatibles, comme Microsoft Dynamics 365 for Sales.

Une plateforme adoptée par Adobe, Tableau et DoorDash

Parmi les nouveautés dont le lancement est prévu en version bêta cet été, Kaia, un assistant qui fournit par commande vocale l’ensemble des données dont un commercial a besoin, comme les spécifications des produits. Il s'intègre à Zoom et est capable de sauvegarder des enregistrements et de les retranscrire. Kaia est également capable d’élaborer des rapports en soulignant les moments clés de l’échange virtuel. Il apparaît sous la forme d’un participant à la réunion, les autres participants devant accepter sa présence avant d’échanger. Outreach garantit par ailleurs que toutes les données sensibles sont cryptées.

La start-up fondée en 2011 veut profiter d’un certain "effet Covid-19", avec l’explosion des échanges à distance. Elle revendique plus de 4 000 entreprises dans son portefeuille – dont Adobe, Tableau (racheté par Salesforce), DoorDash, Splunk et DocuSign – contre 3 300 en avril dernier. Cet argent frais vise à accélérer le développement de nouveaux  produits et la mise sur le marché de l’offre de la start-up, en Asie, au Moyen-Orient et en Europe. Elle avait levé 114 millions de dollars il y a à peine un an.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media