Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, compte disposer de 35 datacenters en 2025

Après son repositionnement sur le marché, Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, reprend son offensive à l’international. Au programme : l’expansion de son infrastructure à 35 datacenters en 2025, contre 10 aujourd’hui.

Partager
Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, compte disposer de 35 datacenters en 2025
Laurent Seror, PDG-fondateur d'Outscale

OVH n’est pas le seul acteur à défendre le cloud français. Plus petit et plus discret, Outscale n’en affiche pas moins de grandes ambitions. Après deux ans de repositionnement sur le marché et d’ajustement de son modèle, cet acteur, créé en 2010 par essaimage de Dassault Systèmes, relance son plan d’expansion à l’international.

350 millions d'euros à investir en 8 ans

"Nous prévoyons d’investir 350 millions d’euros en 8 ans pour étendre notre infrastructure à 35 points de présence dans le monde en 2025", confie à L’Usine Digitale son PDG-fondateur Laurent Seror. Un point de présence est un datacenter loué chez un hébergeur informatique. Outscale dispose aujourd’hui de 10 points de présence dans le monde: 3 en France dans la région parisienne, 4 aux Etats-Unis et 3 en Chine et à Hong Kong. Parmi les pays visés par ce plan d’expansion figurent l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud.

Outscale incarne le cloud souverain français imaginé par Bernard Charlès, le patron de Dassault Systèmes, dans le cadre du projet Andromède. Une carte sur laquelle il compte jouer pour se différencier de la concurrence et se développer dans des secteurs sensibles à la sécurité de données comme l’aéronautique, la santé ou la défense. "Nous voulons construire une plateforme européenne de cloud d’infrastructure", affirme Laurent Seror, avec l’objectif d’offrir une alternative de souveraineté au géant américain Amazon Web Services, qui domine le marché partout dans le monde à l’exception de la Chine où le marché est contrôlé à 80% par des acteurs locaux tels que Alibaba, China Telecom et Tencent, selon le cabinet Synergy Research.

80% de chiffre d'affaires à l'international en 2025

Aujourd’hui, la PME compte 135 personnes, dont 120 en France, et s’attend à un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2017, en progression de 15% par rapport à 2016. Avec son plan d’expansion, l’ambition de Laurent Seror est d’atteindre 750 personnes et 150 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2025. Le moteur de cette croissance viendra de l’international avec une part dans le chiffre d’affaires de 80% en 2025, contre 15% en 2017.

Au départ, Outscale était positionné sur le cloud public d’infrastructure (IaaS pour infrastructure as a service). Un segment de marché qui s’est révélé beaucoup moins dynamique que prévu en France. "Il reste aujourd’hui inférieur à 100 millions d’euros, estime Laurent Seror. Outscale arrive troisième derrière Amazon Web Services et OVH, mais devant Microsoft, Google ou IBM." Une situation qui conduit la société à s’étendre vers le cloud privé et le cloud hybride.

Montée de Dassault Systèmes dans le capital

Outscale revendique 1200 clients, dont beaucoup de grands comptes. Dassault Systèmes représente plus de 90% de son chiffre d’affaires aujourd’hui. L’éditeur français de logiciels PLM s’appuie sur la plateforme cloud d’Outscale pour vendre ses logiciels en tant que services à la demande (SaaS pour software as a service) et toucher ainsi des start-up et PME. Cette année, il a décidé de monter dans son capital à 85%, contre 19% auparavant. Un engagement qui fait d’Outscale une plateforme stratégique pour son développement dans le logiciel à la demande. C’est aussi la volonté de lui donner les moyens de son développement à l’international.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS