Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ouverture d’un premier magasin autonome QuickEats dans une résidence en Californie

Vidéo En Californie, c’est au cœur d’un complexe immobilier haut de gamme qu’un nouveau magasin autonome a ouvert ses portes. Géré par Aramark, il s’appuie sur une technologie conçue par la start-up AWM, et très proche de Just Walk Out, qui est commercialisée par Amazon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ouverture d’un premier magasin autonome QuickEats dans une résidence en Californie
Ouverture d’un premier magasin autonome QuickEats dans une résidence en Californie © Aramark

QuickEats Close Convenience, un nouveau magasin sans caisse ni personnel, a été inauguré le 9 juillet 2020 à Santa Ana, en Californie. Particularité de ce nouveau point de vente automatisé : il est situé dans un complexe immobilier haut de gamme, baptisé Nineteen01, et il est ouvert à tous, précise Greenwood & McKenzie, la société d'investissement immobilier propriétaire de l’immeuble. C’est Aramark, société américaine spécialisée dans les services pour le secteur alimentaire, qui exploite ce nouveau magasin autonome.

Concurrent direct d'Amazon
QuickEats Close Convenience est doté d’une technologie conçue par la start-up AWM, et baptisée Frictionless. Spécialisée dans les technologies d'IA et de vision par ordinateur, elle propose une suite complète de solutions pour le retail. Elle a ainsi mis au point ce qui peut être considérée comme une solution concurrence de Just Walk Out, le système d’encaissement automatique d’Amazon, et qui repose sur des algorithmes d'apprentissage profond.

Comme pour Amazon Go, que L'Usine Digitale a pu tester, le client doit télécharger l'application mobile dédiée et la scanner à l’entrée. Ensuite, une combinaison de caméras haute définition, de vision par ordinateur et d’intelligence artificielle analyse les articles retirés des rayons et les interactions des clients avec les produits. Le client est automatiquement facturé à sa sortie du magasin.
 

 

Quickeats - Shopping Video - Website from Video Sampler on Vimeo.


Cibler les logements premium
A la différence de ce que met en oeuvre le géant de Seattle avec Amazon Go Grocery, imaginé comme un vrai supermarché, ce nouveau concept été conçu comme un point de dépannage, avec une offre réduite composée de produits de base : des produits frais, comme des jus de fruits pressés, des sandwichs à emporter ou encore des assiettes de fromages. Des articles ménagers comme des produits de nettoyage et de la nourriture pour animaux sont également commercialisés. Si le magasin est accessible à tous de 7h00 à 17h00, il sera ouvert pour les résidents 24 heures sur 24 à terme, précisent les partenaires.

C’est ce point précis qui pourrait, selon Greenwood & McKenzie, permettre de déployer la solution à grande échelle. En ciblant les logements haut de gamme, Aramark pourrait rapidement développer sa technologie dans les métropoles américaines, Greenwood & McKenzie utilisant le concept comme argument commercial pour séduire locataires ou propriétaires d’appartements de standing. Ce positionnement peut également permettre de rentabiliser plus rapidement une technologie qui reste coûteuse.

Ce type de solutions prend une nouvelle dimension à l’aune de la pandémie de covid-19. Elles permettent de préserver les personnels employés dans les commerces, qui sont en première ligne, et facilitent l’application des règles de distanciation sociale tout en favorisant le paiement sans contact. Amazon n’est pas le seul à croire au déploiement de ces technologies. Zippin, Standard Cognition, Trigo Vision ou encore Swiftly sont en pleine accélération. En France, Storelift, qui vient de lever 5 millions d'euros, devrait bientôt inaugurer son premier container automatisé. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media