Oxbotica lève 140 millions de dollars pour déployer son logiciel de conduite autonome

Oxbotica, spécialiste britannique de l’automatisation des véhicules, a annoncé une levée de fonds en série C de 140 millions de dollars pour poursuivre le déploiement de son logiciel de conduite autonome à l’international.

 

Partager
Oxbotica lève 140 millions de dollars pour déployer son logiciel de conduite autonome

Après une série B de 47 millions de dollars en janvier 2021, la start-up britannique qui développe des logiciels pour véhicules autonomes, annonce un nouveau tour de table trois fois plus élevé de 140 millions. Elle espère gagner des contrats dans de nouveaux secteurs industriels et s’internationaliser.

Dans le domaine des véhicules autonomes, les expérimentations et les grosses levées de fonds se multiplient. Le marché mondial devrait atteindre 615 milliards de dollars d'ici 2030, selon un rapport de Research & Markets.

Déployer sa technologie sur de nouveaux marchés

Cet intérêt croissant pour l’autonomisation des véhicules s’accompagne d’un besoin de logiciels capables de suivre le rythme et d'assurer en termes de logistique et de sécurité. C’est justement sur ce créneau que se positionne Oxbotica en proposant un logiciel flexible (adaptable à différents secteurs) comprenant diverses fonctions nécessaires à la mise en service de véhicules autonomes : navigation, perception, interfaces utilisateur, gestion de flottes, etc.

La start-up compte utiliser ce nouveau financement pour déployer sa technologie en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. Elle projette de proposer son système d’exploitation dans plusieurs domaines commerciaux et industriels tels que l’agriculture, les aéroports, l’énergie ou encore l’exploitation minière ; et continue de travailler sur le transport de passagers. Oxbotica ambitionne ainsi de devenir leader de ce qu’elle appelle l’"autonomie universelle".

Des tests dans les rues d’Oxford

En mai dernier, l'entreprise a franchi une étape en lançant le test du "premier déploiement sûr et durable" d'un véhicule électrique sans conducteur non-occupé, Applied EV, sur des routes fréquentées en Europe, plus précisément dans les rues d'Oxford, où elle est basée.

Elle travaille aussi au développement de navettes de passagers autonomes dans les aéroports, en collaboration avec l'entreprise allemande de fabrication de voitures particulières et de véhicules industriels ZF, à qui Oxbotica fournit les logiciels de conduite autonome. La start-up planche par ailleurs sur l'automatisation des véhicules utilisés dans les parcs éoliens et solaires pour le géant de l'énergie BP. Leur lancement est prévu en 2024.

Automatiser la chaîne logistique d’Ocado

Oxbotica s’était également associée, en 2021, à l’e-commerçant britannique Ocado, qui souhaite automatiser les systèmes de conduite de ses véhicules, ceux circulant au sein des centres logistiques, mais aussi, à terme, ceux effectuant les livraisons du dernier kilomètre.

Ocado, ZF et BP, qui étaient déjà présents aux tours précédents, font partie des investisseurs de cette série C. Ils ont entre autres été rejoints par le conglomérat chinois Tencent et l’investisseur britannique Business Growth Fund.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS