Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Packard-Hewlett ? Non, Hewlett-Packard

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Packard-Hewlett ? Non, Hewlett-Packard
Packard-Hewlett ? Non, Hewlett-Packard

L’histoire démarre dans un garage d’une petite ville de Californie. Non, ce n’est pas ce que vous pensez… Nous sommes le 1er janvier 1939 et Steve Jobs n’est pas encore né. Deux ingénieurs en électronique de l’université de Stanford, Bill Hewlett et Dave Packard, tirent à pile ou face dans le petit garage équipé d’un établi pour décider du nom de leur société. Ce sera Hewlett-Packard et non Packard-Hewlett. Les deux amis développent plusieurs prototypes de matériel médical pour la clinique de Palo Alto, des dispositifs pour régler le télescope de l’observatoire local, un accordeur d’harmonica, ou des dispositifs de vision pour les bowlings ou les chasses d’eau des toilettes automatiques…

Leur première réussite sera la fabrication d’un oscillateur audio de précision, outil de mesure utilisé notamment par les ingénieurs du son, dont ils arrivent à améliorer le fonctionnement et à diminuer le prix de fabrication. Le business est familial, les deux épouses des ingénieurs assurent le secrétariat en dehors de leur travail. Le four de Mme Packard sert à mettre la touche finale aux produits pour la cuisson des peintures des produits. Les studios Walt Disney achètent les huit premières machines afin de synchroniser les effets sonores du dessin animé "Fantasia", alors en production. L’appareil sert à mettre au point une technologie innovante, véritable précurseur du Dolby Surround. Les deux compères développent cette année-là encore toute une série de produits dont un analyseur d’ondes qui fera le début de leur succès.

Patrick Déniel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale