Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Panasonic prépare son offensive dans les véhicules autonomes

Panasonic se lance dans le secteur de la voiture autonome. Il va prendre, d'ici mars 2015, une participation de 49% dans Ficosa, un sous-traitant automobile spécialisé dans la production de rétroviseurs. Les deux entreprises unissent leurs forces pour produire le rétroviseur intelligent de demain, capable d'analyser son environnement, qui pourrait être utilisé dans les "Google car" par exemple. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Panasonic prépare son offensive dans les véhicules autonomes
Panasonic prépare son offensive dans les véhicules autonomes © Abdallahh - Flickr - C.C

Panasonic va racheter 49% de… Ficosa, le spécialiste espagnol du rétroviseur. Le groupe japonais de l'électronique a dévoilé son projet le 30 septembre, sans toutefois révéler le coût de l'opération qui pourrait se situer entre 143 et 215 millions d'euros. Les deux entreprises ont annoncé que ce partenariat industriel, qui devrait être bouclé d'ici mars 2015, pourrait être renforcé à l'avenir.

des rétroviseurs équipés de caméras

Avec cette prise de participation, Panasonic veut se frayer une place sur le futur marché des véhicules autonomes. La société propose déjà une gamme étendue de composants et équipements pour automobiles, allant des batteries aux dispositifs de navigation, rappelle l'AFP. Cette opération lui donnera accès aux technologies développées par Ficosa, qui permettent aux automobilistes de voir autour de leur véhicule grâce aux rétroviseurs, mais également à un système de caméras.

Le japonais veut combiner ce savoir-faire avec celui de ses équipes, spécialistes des capteurs et des circuits intégrés. L'objectif ?  Créer des rétroviseurs électroniques, capables d'analyser leur environnement, et ainsi contribuer au développement des véhicules autonomes. Panasonic et Ficosa souhaitent également associer leurs forces de vente pour étendre leur portefeuille de clients.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media