Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Panasonic se retire des écrans LCD de télévision

Après les écrans plasma, le géant japonais de l’électronique Panasonic sort des écrans LCD de télévision, mettant un point final à sa coûteuse aventure dans les grands écrans plats. Sharp reste le dernier fabricant dans ce domaine au Japon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Panasonic se retire des écrans LCD de télévision
Panasonic se retire des écrans LCD de télévision © D.R.

Encore une activité arrêtée par Panasonic. Selon The Japan Times, le géant japonais de l’électronique abandonne la fabrication d’écrans LCD de télévision pour se recentrer sur les écrans de petit et moyen formats à destination d’applications comme l’automobile, l’avionique ou le médical. Le groupe d’Osaka se maintient toutefois dans la télévision, une activité pourtant dans le rouge pour la 7eme année consécutive. Mais il se procurera les écrans LCD nécessaires chez des fournisseurs en Corée du Sud, à Taïwan ou en Chine.

 

Une usine d'écrans LCD déjà vendue

Cette décision met un point final à une aventure dans les écrans plats qui aura coûté des milliards et des milliards de dollars à Panasonic. Le groupe japonais a déjà arrêté en 2014 toutes ses activités dans les écrans plasmas et vendu en 2012 son usine d’écrans LCD de Chiba à son compatriote Japan Display Inc. La restructuration en cours concerne sa dernière usine dans les écrans LCD de Himeji ouverte en 2010 pour un investissement de 235 milliards de yens, l’équivalent de plus de 2 milliards de dollars.

 

Ce désengagement laisse Sharp comme le dernier fabricant d’écrans de télévision au Japon avec seulement deux usines : une dite de 8eme génération à Kameyama et une de 10eme génération à Sakai en partage avec le géant taïwanais de la sous-traitance électronique Foxconn. Il y a 15 ans, l’archipel nippon comptait six fabricants d’écrans plats de télévision : Sharp, Panasonic, Hitachi, Fujitsu, NEC et Pioneer.

 

Panasonic: 1,2% du marché

Face à la montée de la concurrence chinoise, Panasonic a perdu tout espoir de rendre ses écrans LCD rentables, d’autant que son marché captif dans la télévision est en perte de vitesse. Selon le cabinet IHS, le groupe d’Osaka n’est que huitième acteur mondial dans les écrans LCD de télévision avec seulement 1,2 % du marché en 2015, loin derrière les coréens LG display (25,4%) et Samsung Display (22,2%), les taïwanais Innolux (18,8%) et AU Optronics (12,2%), les chinois BOE (7,9%) et China Star (7%) et le japonais Sharp (6,1%).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media