Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pangée, le spécialiste de la location longue durée, veut déployer sa plate-forme en marque blanche à l'international

Spécialisée dans la mise en place de services de location longue durée, la start-up toulousaine Pangée a développé une plate-forme en marque blanche à destination des sites marchands. Une offre plug and play qui séduit de plus en plus de clients. Prochaine étape : le déploiement à l'international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pangée, le spécialiste de la location longue durée, veut déployer sa plate-forme en marque blanche à l'international
Julien Guiraud et Stéphane Jakubyszin, les fondateurs de Pangée. © Pangée

Créée à Toulouse en 2014 par Julien Guiraud et Stéphane Jakubyszin, Pangée a initialement construit sa notoriété sur le développement de solutions de location longue durée, assorties de services associés (assurance, maintenance, abonnements complémentaires et optionnels...). "Nous avons voulu proposer des formules adaptées à l'évolution du marché, où l'usage prend le pas sur la possession de biens", explique Stéphane Jukubyszin.

 

La start-up fait ses premiers pas avec les vélos, la téléphonie mobile ou les objets connectés. Commercialisées sous les marques Lizbike (pour les vélos) et Connectliz (pour les produits connectés), ses solutions équipent aujourd'hui plus de 200 magasins en France. En 2018, Julien Guiraud et Stéphane Jakubyszin ont décidé de franchir une nouvelle étape, en faisant évoluer leur offre avec la création d'une plate-forme en marque blanche, baptisée "mypangee", qui permet d'intégrer leurs solutions "clé en mains" sur les sites marchands.

 

Une plate-forme de location longue durée adaptée aux sites marchands

"Notre offre 'plug and play' est intégrable en moins de 48 heures", souligne Stéphane Jakubyszin. Parmi les premiers clients : AG2R La Mondiale, Holland Bikes, Altermove ou Rossignol pour sa ligne de vélos, mais aussi des start-up toulousaines de l'IoT, dont Flipr (objet connecté pour l'entretien des piscines) ou EyeLights et son système GPS avec vision "tête haute" intégré dans le casque des motards.

 

Pangée intéresse aussi des collectivités locales. Sa plate-forme a été intégrée au site de la communauté de communes du Haut-Chablais (Savoie) pour accompagner le développement d'un service territorial de location de vélos à assistance électrique. "En quelques mois, nous avons gagné plus d'une centaine de nouveaux clients", se félicite Stéphane Jakubyszin.

 

Déploiement commercial et levée de fonds

Pour accélérer le déploiement de ses solutions, Pangée joue maintenant sur deux fronts : le développement de ses équipes commerciales pour accompagner un déploiement national et international et un renforcement de ses équipes de R&D. En vue : l'intégration de sa plateforme chez des comptes tiers. La société cible les éditeurs de logiciels de sites marchands, de gestion de stocks, de caisses et de CRM. L'effectif de la société a été porté à 12 salariés en fin d'année 2018 et devrait encore doubler dans les prochains mois. "D'ici 3 ans, Pangée devrait compter une cinquantaine de salariés", prévoit Stéphane Jakubyszin.

 

Dans le même temps, la start-up se tourne vers l'international. L'objectif est de répondre aux attentes de clients, dont certains sont déjà implantés un peu partout en Europe. Des accords bancaires sont en négociations, pour pouvoir prendre pied dès 2020 en Allemagne, au Benelux, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne. Pour accompagner tous ces projets, Pangée se tourne vers les investisseurs et prépare activement une levée de fonds. "Nous cherchons à boucler un premier tour de table de plusieurs millions d'euros dans les tous prochains mois", insiste Stéphane Jakubyszin.

 

La start-up vient de boucler son exercice 2018 avec un chiffre d'affaires de 940 000 euros, contre à peine 470 000 euros réalisés en 2017. Pour 2021, Pangée table sur 24 millions d'euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale