Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Parallel Domain génère des images de synthèse pour l’entraînement des modèles d’intelligence artificielle

Levée de fonds Parallel Domain, qui développe une plateforme permettant de générer des images de synthèse très réalistes, lève 11 millions de dollars. Un apport financier qui va lui permettre de poursuivre ses développements afin de bousculer le secteur de la collecte et de la labellisation de données destinées à entraîner les modèles d'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Parallel Domain génère des images de synthèse pour l’entraînement des modèles d’intelligence artificielle
Parallel Domain génère des images de synthèse pour l’entraînement des modèles d’intelligence artificielle © Parallel Domain

Parallel Domain a annoncé mercredi 9 décembre 2020 avoir levé 11 millions de dollars. Une levée de fonds en Série A pour cette start-up qui développe une plateforme générant des images de synthèse conçues pour entraîner les systèmes d'intelligence artificielle.

En gage de son sérieux, elle met en avant le parcours de ses cofondateurs. Kevin McNamara a dirigé une équipe chez Apple dédiée à la simulation pour les véhicules autonomes, contribué à la création de films chez Pixar Animation Studios et de contenus pour Microsoft Game Studios. James Grieve, quant à lui, a 20 ans d'expérience dans l'industrie du jeu vidéo et des entreprises technologies. Il est passé par Apple, Electronic Arts et United Front Games.

Création d'images issues de différents capteurs
Parallel Domain développe une plateforme composée d'une suite d'outils logiciels et d'APIs produisant et labellisant des données synthétiques issues de différents capteurs simulés. Elle peut synthétiser des images de jour, de nuit, de ville, par temps de brouillard et de pluie issues de différents capteurs dont des Lidar et des caméras, liste Venture Beat. Son API modulaire est conçue pour s'intégrer aux flux de données existants au sein d'une entreprise, le but étant d'augmenter ce flux et non de le remplacer.

La start-up explique proposer des solutions utiles tout le long du cycle de développement des algorithmes d'intelligence artificielle : des prototypes initiaux à la maintenance, en passant par l'entraînement des modèles et leurs déploiements. Elle compte déjà parmi ses clients des constructeurs automobiles et des sociétés de livraison. Certains ont entraîné des algorithmes de perception à classifier des feux de signalisation ou détecter les véhicules prioritaires (ambulance, pompier, police, etc.) seulement grâce à ses données, affirme la jeune pousse. Dans d'autres cas, il est aussi possible de faire un mixte d'images synthétiques avec des images issues du monde réel.
 

 

Dynamiser une tâche fastidieuse
La collecte et la labellisation des données pour entraîner et tester les algorithmes d'intelligence artificielle est un travail long et laborieux. Les entreprises développant des véhicules autonomes dépensent des milliards de dollars par an pour collecter des données et payer des sociétés labellisant les images dont certaines font appel à de très nombreuses personnes (souvent des indépendants) pour réaliser ce travail fastidieux. Parallel Domain entend bousculer ce secteur avec son modèle pouvant être déployé à grande échelle en raison d'un coût plus faible.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.